France Inter : Clara Dupont-Monod taclée pour son interview sur le féminisme

France Inter : Clara Dupont-Monod taclée pour son interview sur le féminisme
France Inter : Clara Dupont-Monod taclée pour son interview sur le féminisme
Lundi 26 août, la journaliste Clara Dupont-Monod inaugurait la rentrée de la Matinale de France Inter en recevant Anne-Cécile Mailfert d'Osez le féminisme !, venue présenter la campagne de l'association pour l'entrée de femmes au Panthéon. Une interview « d'un autre siècle » par une journaliste « ignorante » de quarante ans de féminisme, qui a valu à Clara Dupont-Monod de sévères critiques sur Twitter.
A lire aussi
#NousToutes : l'appel au "raz-de-marée féministe" a été entendu
News essentielles
#NousToutes : l'appel au "raz-de-marée féministe" a été...

Nouvelle recrue de la Matinale de France Inter, la journaliste Clara Dupont-Monod a fait ce que l'on appelle une rentrée remarquée. Et pour cause : sa première interview sur les ondes, celle d'Anne-Cécile Mailfert d'Osez le féminisme !, a été vivement décriée sur les réseaux sociaux et dans les médias. La porte-parole de l'association était venue présenter l'action du « Collectif pour des femmes au Panthéon », qui devait se tenir le soir-même devant le monument et qui milite pour l'entrée de personnalités féminines dans le monument aux grands hommes.

OLF, « un féminisme qui ne compte pas émasculer les hommes »

Cette « action pour interroger la place des femmes dans notre histoire », selon Anne-Cécile Mailfert, a été balayée par Clara Dupont-Monod, qui a rapidement fait dévier l'entretien sur la place du féminisme dans notre société. Mais ses questions, sur la parité d'abord, puis sur l'émasculation des hommes par les féministes, ont rapidement décontenancé la porte-parole d'OLF et provoqué l'ire de Twitter. Sur le réseau social, les internautes reprochent à la journaliste sa vision « rétrograde » et « ignorante » du combat des femmes pour leurs droits. Morceaux choisis :

- « La parité, c'est le biologique qui prime sur les compétences […] Si on doit choisir entre une femme incompétente et un homme compétent, la parité fait qu'on va choisir la femme incompétente. »

- « Osez le féminisme, c'est un féminisme qui est contre les hommes ou tout contre les hommes ? »

- « Donc c'est un féminisme qui ne compte pas émasculer les hommes ? C'est une bonne nouvelle, je vois tout le monde qui se détend dans le studio... [...] Vous partez donc du principe que l'homme est un allié et non pas un adversaire ? »

- « Est-ce qu'on peut être féministe et avoir de l'humour ? »

À cette dernière question, Anne-Cécile Mailfert répond : « Oui, évidemment ! ». et Clara Dupont-Monod de commenter : « C'est l'info du jour, il faut appeler l'AFP, ça mérite au moins une dépêche. »

Un « festival de poncifs et d'ignorance »

Alors, interview second degré ou ignorance journalistique ? Sur Twitter, les internautes ont tranché en critiquant vivement le premier essai de Clara Dupont-Monod sur France Inter. « À côté de la plaque », l'interview de Clara Dupont-Monod était un « festival de poncifs et d'ignorance » véhiculant « les clichés sur le féminisme ».


De son côté, Osez le féminisme ! a réagi à l'interview sur Facebook en invitant les internautes à lire et à réfléchir sur un texte de Christine Delphy, fondatrice historique du MLF, qui porte sur « l'antiféminisme des femmes ».

VOIR AUSSI

Des adolescentes féministes harcelées par leurs camarades en Grande-Bretagne
Armpits4August : le movember version femmes a du poil aux aisselles
Suzanne Venker : anti-féministe publique numéro 1
Les étudiants de Cambridge font le buzz avec une campagne féministe