Arnaud Montebourg perd son calme : "Vous avez un problème avec votre cerveau !"

Arnaud Montebourg perd son calme : "Vous avez un problème avec votre cerveau !"
Arnaud Montebourg perd son calme : "Vous avez un problème avec votre cerveau !"
Dans cette photo : Arnaud Montebourg
« Madame Fressoz, vous avez un problème avec votre cerveau ! ». Voilà la pique insultante d'Arnaud Montebourg à l'adresse de Françoise Fressoz du « Monde », sur le plateau de La Chaîne parlementaire. La raison de sa colère ? Une question de la journaliste au ministre du Redressement productif concernant le délicat et tout aussi symbolique dossier Florange.
A lire aussi


Arnaud Montebourg est sorti de ses gonds mercredi, sur le plateau de La Chaîne parlementaire (LCP). Invité de l’émission « Questions d’Info » et entouré des journalistes Frédéric Haziza, Françoise Fressoz du Monde, Sylvie Maligorne de l’AFP et Marie-Ève Malouines de France Info, le ministre du Redressement productif a essayé de défendre sa politique de maintien de la production industrielle en France quand la journaliste du quotidien Le Monde a abordé la question du médiatique et houleux dossier Florange.

>> À votre avis, faut-il nationaliser Florange pour sauver les emplois menacés ? - Vidéo <<

Mais visiblement, Arnaud Montebourg aurait préféré pouvoir éluder les questions sur la situation des hauts fourneaux lorrains. Sa réaction vive et agacée en est la preuve : « Florange n’est pas l’alpha et l’oméga de la politique française, Madame Fressoz ! Madame Fressoz, vous avez un problème avec votre cerveau ! J’ai 950 dossiers qui sont sortis de mon bureau. Vous me parlez de Florange, 650 salariés ! », s’est-il emporté. Assurant avoir préservé « 135 000 emplois » sur les « 150 000 menacés », l’élu lance ensuite un cinglant « Vous, n’en rajoutez pas, ce n’est pas le moment ! » à Frédéric Haziza qui tentait de prendre la défense de la journaliste.

« Il n’y a pas que Florange en France ! »

Quelques instants plus tard, toujours très tendu, Arnaud Montebourg s’adresse à nouveau à Françoise Fressoz, la mettant cette fois en garde : « Si vous en êtes encore là (au dossier Florange, ndlr.), vous avez un problème de responsabilité professionnelle dans la façon dont vous regardez les choses. Et attention au miroir que vous tendez aux Français de la France d'elle-même. Vous êtes un miroir de la France. Il n'y a pas que Florange en France ! »

Mais il en aurait fallu davantage pour que la journaliste perde ses moyens. Loin de se démonter, elle a d’abord souri aux attaques du ministre avant de lui rappeler la portée symbolique de ce site



VOIR AUSSI

"Le Grand Journal" : Bougrab demande à Montebourg s'il est "toujours sur le marché" – vidéo
Audrey Pulvar veut virer Arnaud Montebourg du gouvernement
Audrey Pulvar se confie à Gala : "Montebourg toujours dans mon coeur"