Enora Malagré blessée d'être parmi les personnalités les plus détestées

Enora Malagré blessée d'être parmi les personnalités les plus détestées
Enora Malagré blessée d'être parmi les personnalités les plus détestées
Dans cette photo : Franck Ribéry
En apprenant qu’elle faisait partie des personnalités que les Français détestent le plus en décembre dernier, Enora Malagré aurait fondu en larmes. Une âme sensible cette Enora.
A lire aussi


En décembre dernier, le magazine Voici publiait le classement des personnalités les plus détestées des Français. Conclusion, à l’époque, nous n’en pouvions plus de Nabilla (la bimbo énervait 62% des personnes interrogées). Venaient ensuite Zahia, Franck Ribery, François Hollande et Valérie Trierweiler. À la 15e place du classement, coincée entre Nicolas Bedos et Audrey Pulvar, on trouvait Enora Malagré. 24% des sondés étaient exaspérés par les coups de gueule incessants de la blonde chroniqueuse de « Touche pas à mon poste ». Invitée à réagir à cette nouvelle dans « Touche pas à mon poste » le 19 décembre, Enora Malagré avait feint de détachement : « Moi ça ne m’a bizarrement fait ni chaud, ni froid. Par contre j’étais surprise de voir que j’étais avec tous ces gens très connus. Ce sont de grands artistes. Ma mère est très contente », déclarait-elle alors. « Je trouve ça plutôt marrant. C’est rigolo ».

>> Enora Malagré : critiques, clash, provoc’... N'en ferait-elle pas un peu trop ? <<

On apprend aujourd’hui dans Oops que la jeune femme aurait en fait été très attristée d’apprendre qu’elle n’était pas franchement appréciée du public. Enora Malagré aurait même éclaté en sanglots en découvrant qu’elle figurait au classement.

Malgré ce petit chagrin, Enora Malagré n’a pas changé d’un iota sa façon de se comporter depuis décembre. Elle continue à critiquer tous azimuts, à exprimer haut et fort ses opinions bien tranchées et à faire ce que bon lui semble sur le plateau de Touche pas à mon poste. Tant pis pour les haters.

>> Thierry Olive et Enora Malagré : un pelotage en règle dans TPMP – vidéo <<