Julie Gayet au Grand Journal : Antoine de Caunes met en cause Stéphane Guillon

Julie Gayet au Grand Journal : Antoine de Caunes met en cause Stéphane Guillon
Julie Gayet au Grand Journal : Antoine de Caunes met en cause Stéphane Guillon
Dans cette photo : Julie Gayet
Quatre mois après le passage mouvementé de Julie Gayet et Stéphane Guillon au Grand Journal de Canal Plus, Antoine de Caunes revient sur ce léger malaise. Le tout, en chargeant un tantinet l'humoriste…
À lire aussi

N’y voir aucune malice, tel est le message martelé par le présentateur du Grand Journal, Antoine de Caunes au sujet de la polémique Guillon-Gayet. Rappel succinct des faits : l’humouriste fut ainsi le premier à évoquer en public la supposée liaison entre François Hollande et Julie Gayet. Le 16décembre dernier, Stéphane Guillon, en pleine promo pour les « mes de Papier » où il partageait l’affiche avec l’actrice, n’hésitait pas à rire de la situation sur le plateau du de Canal Plus. Alors qu’Antoine de Caunes demandait à Julie Gayet si elle était toujours en relation avec François Hollande (elle avait soutenu sa campagne, ndlr), l’humoriste pris ainsi la parole. « François Hollande venait sur le tournage, il aime beaucoup le film. Le président aime le film ! Sa femme beaucoup moins », avait-il répondu. Les pieds dans le plat. Une blagounette qui lui valu en retour un « Tu es une merde…» furibond de la part de l’intéressée.

« C'est vraiment Stéphane Guillon qui a foutu une merde noire… »

Presque quatre mois plus tard, Antoine de Caunes a décidé de donner sa version des faits lors d’une interview donnée au magazine économique « EcoRéseau ». « La question que j'ai posée à Julie Gayet est celle que j'ai posée à tous les artistes qui avaient soutenu la candidature de François Hollande depuis que je m'occupe de l'émission : 'Plusieurs mois après, est-ce que votre engagement est toujours aussi ardent ? », s’est-il ainsi justifié. Avant de déclarer : « Je vous le jure sur la tête de mes enfants, il n'y avait aucune malice de ma part en posant la question à Julie Gayet. C'est vraiment Stéphane Guillon qui a foutu une merde noire en commentant la passion du Président pour le film dont il était question ce jour-là. (Rires) »