Sexisme : une pub anti-stéréotypes prône le harcèlement de rue

Sexisme : une pub anti-stéréotypes prône le harcèlement de rue
Sexisme : une pub anti-stéréotypes prône le harcèlement de rue
Échec total pour Snickers qui s’est essayé au féminisme dans une vidéo tournée en Australie. La pub se voulait être anti-stéréotype, elle s’est révélée complètement sexiste prônant au passage le harcèlement de rue et ridiculisant les messages féministes. Voilé sous le masque de l’humour, Snickers a fait de la lutte contre le sexisme une arme publicitaire inefficace puisque la Toile s’est rapidement indignée contre la célèbre barre chocolatée.
A lire aussi
Son fils harcelé pour avoir porté du vernis : un papa dénonce la "masculinité toxique"
News essentielles
Son fils harcelé pour avoir porté du vernis : un papa...

« Eh Mademoiselle, t’as un 06 ? », « Jolies jambes, à quelle heure elles ouvrent ? »… Vous avez sûrement toutes été victimes dans la rue de ce type d’apostrophes dégradantes qu’aiment à lancer les dragueurs lourds. Alors à première vue, cela fait plaisir (et encore) d’entendre dans le nouveau spot publicitaire de Snickers, tournée en Australie, des ouvriers en bâtiment héler des femmes pour leur crier des messages anti-stéréotypes comme : « Hey chérie, passe une excellente journée ! », « Cette couleur te va vraiment bien ! ». Snickers s’est donc prêté au jeu de détourner le cliché dans cette publicité diffusée le 25 mars dernier. Peine perdue, cette fausse campagne contre le harcèlement de rue a fait immédiatement polémique sur la toile en raison du slogan choquant à la fin du spot « t’es pas toi quand t’as faim ». L'erreur de dernière minute qu'il ne fallait surtout pas faire

Théorie féministe, sexisme, lutte contre le stéréotype : Snickers mélange tout

Pour dire vrai, cette publicité, signée par l'agence Clemenger BBDO Melbourne, nous avait mis en garde dès le lancement de la vidéo. Vue plus de 2 millions de fois, elle s’ouvre sur cette question « Que se passe-t-il quand les ouvriers en bâtiment ne sont pas eux-mêmes ? » avant de mettre en scène ces hommes qui scandent en chœur des messages pour l’égalité hommes/femmes « Tu veux entendre un vilain mot ? L’inégalité des sexes ! », « Qu’est-ce qu’on veut ? L’égalité ! Qu’est-ce qu’on ne veut pas ? La misogynie ! ». Puis elle finit sur cette chute - plus si brutale - qui entraîne une confusion totale.

À l’instar de Numericable, l’enseigne américaine s’est donc servie du sexisme comme un outil de communication. Mais en se prenant littéralement les pieds dans le tapis…

Pourquoi Snickers vient de faire une pub qui nous donne plus envie de manger la barre chocolatée ?

La stratégie utilisée par l’enseigne est un flop puisqu’elle consiste à combattre le mal par le mâle. Ce sexisme réduit ces ouvriers au stéréotype primitif d’hommes affamés. La vidéo communique un message maladroit et écœurant qui spécifie que ce n’est pas naturel pour ces hommes de défendre l’égalité des sexes. Et ce n’est pas fini. La réaction de ces femmes interpellées choque également. Parce que le message a changé, les femmes victimes d’agression (comme récemment avec le cas de Jack Parker) répondraient positivement à cette violence. Dans le spot, ces « proies » paraissent flattées et amusées par les remarques des ouvriers.

Ce film publicitaire a divisé les internautes qui ont laissé à ce jour près de quatre milles commentaires. Entre ceux qui félicitent le coup de génie de Snickers et ceux qui sont scandalisés par l’humour de l’enseigne, cette vidéo loin de faire l’unanimité a entrainé un vif débat entre les cybernautes. Et vous, avez-vous toujours faim de cette barre chocolatée ?


Priscillia MUDIAKI