LCI : Nikos Aliagas, Anne-Sophie Lapix, Harry Roselmack... Les animateurs affichent leur soutien sur Twitter

LCI : Nikos Aliagas, Anne-Sophie Lapix, Harry Roselmack... Les animateurs affichent leur soutien sur Twitter
LCI : Nikos Aliagas, Anne-Sophie Lapix, Harry Roselmack... Les animateurs affichent leur soutien sur Twitter
Le 29 juillet restera une journée noire pour LCI. Le Conseil supérieur de l'Audiovisuel s'est en effet opposé hier au passage de la chaîne du groupe TF1 sur la TNT gratuite. Une décision qui vient peut-être de signer son arrêt de mort. De Harry Roselmack à Daniela Lumbroso, nombreux sont les animateurs et journalistes télévisés à avoir apporté, sur Twitter, leur soutien à la chaîne et à ses salariés.
A lire aussi


Le couperet est tombé hier pour LCI (groupe TF1), Paris Première (groupe M6) et Planète + (groupe Canal+).  Le Conseil supérieur de l'Audiovisuel a en effet refusé le passage de ces trois chaînes sur la TNT gratuite. « Réuni le 29 juillet 2014, le Conseil a examiné chacune des trois demandes et a décidé par trois votes à la majorité de ne pas leur réserver une suite favorable », a-t-il indiqué dans un communiqué de presse. Et si la pilule est difficile à avaler pour les trois chaînes, c'est aujourd'hui le sort de LCI qui cristallise toutes les inquiétudes.

>> TNT : les six chaînes retenues enfin dévoilées par le CSA <<

Et pour cause, créée en 1994, la pionnière des chaînes d'information pourrait ne pas se relever de ce coup de massue. D'ailleurs, Nonce Paolini, le patron du groupe TF1, qui avait déjà menacé à plusieurs reprises de fermer la chaîne si le CSA s'opposait à son passage en gratuit a réaffirmé cette intention hier, jugeant « probable » que la chaîne cesse d'émettre après le 31 décembre 2014. « Lors d'une réunion informelle, convoquée après l'annonce de la décision du CSA, le PDG de TF1 a confirmé qu'il souhaitait fermer la chaîne le 31 décembre », a d'ailleurs confirmé à l'AFP Philippe Vantorre, délégué CFDT à TF1. Peu après, au cours d'une conférence téléphonique destinée à la presse, Nonce Paolini se serait toutefois déclaré « très triste de cette décision et très en colère », notamment « pour les 247 journalistes et techniciens » de la chaîne d'information en continu.  

Harry Roselmack dénonce un « mauvais coup porté à la pluralité de l'info »

Alors bien-sûr, dans le microcosme des médias, l'émotion est grande. Les animateurs - ceux de TF1 notamment - ont ainsi été nombreux à s'emparer des réseaux sociaux pour témoigner leur soutien aux équipes de LCI ou critiquer la décision de l'autorité de régulation de l'audiovisuel. Parmi eux, l'animateur de TF1 Nikos Aliagas, le journaliste Harry Roselmack, qui s'il officie désormais sur la première chaîne a longtemps travaillé sur LCI, mais aussi Jean-Pierre Pernaut, Christophe Beaugrand, Anne-Sophie Lapix, Daniela Lumbroso ou encore Olivier Siou, rédacteur en chef adjoint du service politique de France 2.


Mais si tous les animateurs semblent faire bloc derrière LCI, il y en a un qui n'hésite pas à renvoyer le groupe TF1 à ses responsabilités. S'il ne le nomme pas, Xavier Couture, ancien directeur général de la chaîne, reproche ainsi à Patrick Le Lay, d'avoir refusé le passage de la chaîne en gratuit quand il en avait l'occasion. En effet, alors qu'iTélé et BFMTV sont accessibles gratuitement depuis 2005, le groupe TF1 avait préféré snober les différents appels à candidatures du CSA pour la TNT gratuite et n'avait jamais, jusque très récemment, déposé de dossier pour sa chaîne d'information en continu.