Carole Rousseau se confie sur son quotidien de maman

Carole Rousseau se confie sur son quotidien de maman
Carole Rousseau se confie sur son quotidien de maman
Dans cette photo : Carole Rousseau
Alors qu’elle présentera ce soir, « QI : la France passe le test » sur TF1, Carole Rousseau s’est confié dans les pages d’un quotidien ? Mère de jumeaux depuis 2013, elle a évoqué son métier d’animatrice et son rôle de mère.
A lire aussi


Entre « Qu’est-ce que je sais vraiment » sur M6, « Le grand concours des animateurs » sur TF1  et « QI : la France passe le test » sur la même chaîne,  force est de constater que les quizz de culture générale ont le vent en poupe à la télévision. D’ailleurs, TF1 diffusera ce vendredi un nouveau numéro de son quizz géant auquel tous les téléspectateurs peuvent participer.

L’occasion pour Carole Rousseau, qui sera aux commandes du programme avec Christophe Beaugrand, de se confier à Metronews.  « QI : la France passe le test est un programme familial divertissant. Mais c'est aussi quelque chose de sérieux parce que c'est réalisé par un docteur en psychologie. Après ce n'est pas un test de culture générale. Il y a de la logique, on va tester le calcul mental, la mémoire, l'orientation dans l'espace », explique-t-elle d’abord au sujet de son émission.

« A une époque, j'avais quasiment neuf émissions en même temps »

Mais l’animatrice de 47 ans, mère de jumeaux nés en 2013, a également évoqué sa nouvelle vie de maman et le bouleversement que ses responsabilités familiales ont entraîné sur sa vie professionnelle. « Aujourd'hui, j'ai envie de prendre mon temps. A une époque, j'avais quasiment neuf émissions en même temps. Entre celles que je présentais et celles que je produisais, vous pouvez imaginer le stress et la pression. Et physiquement, c'est assez fatiguant. Désormais, j'ai envie de choses plus ponctuelles. Je ne repartirai pas dans une frénésie », a fait savoir celle qui ne tarit pas d’éloges sur ses deux garçons.    

« Je suis gâteuse parce que je trouve mes enfants formidables et qu'ils me font rire. Mais je ne suis pas dans le syndrome de la mère parfaite », assure toutefois l’ex animatrice de « Masterchef ». Et d’ajouter : « Je fais en sorte que tout fonctionne bien mais je n'ai pas envie de culpabiliser quand quelque chose va de travers. Au final, j'ai des enfants qui sont bien dans leurs baskets, très sociables, qui n'ont pas peur quand je pars travailler. Avoir des jumeaux, ça prend du temps et de l'énergie, mais c'est formidable ». On la croit sur parole...