La génération Y, pas assez travailleuse ni motivée, selon les responsables RH

La génération Y, pas assez travailleuse ni motivée, selon les responsables RH
La génération Y, pas assez travailleuse ni motivée, selon les responsables RH
Fainéants, les jeunes diplômés ? C'est en tout cas ainsi que les responsables des ressources humaines les perçoivent, d'après une étude réalisée par le site américain Beyond.com. Selon les résultats de l'enquête, si 84% des jeunes restent optimistes quant à leur recherche d'emploi, seuls 11% des RH interrogés perçoivent les jeunes comme travailleurs.
A lire aussi

Décidément, la génération Y a mauvaise presse dans les entreprises. On savait déjà que les moins de 30 ans, considérés comme individualistes, étaient mal vus par leurs aînés dans le monde professionnel. D'après de nombreux responsables RH, les jeunes auraient encore bien d'autres défauts : ils seraient également paresseux et peu motivés. C'est ce que révèlent les résultats d'une enquête menée par le site américain Beyond.com. Réalisée auprès de 6 000 demandeurs d'emploi âgés de 19 à 26 ans et de responsables de ressources humaines, l'étude met en lumière le problème d'image dont souffre la génération Y dans les entreprises. Alors que celle-ci, au contraire, reste relativement optimiste sur son avenir professionnel. 84% des jeunes demandeurs d'emploi interrogés se disent ainsi confiants sur leurs chances de décrocher un job.

Les jeunes, moins loyaux et moins bosseurs que leurs aînés ?

Si la génération Y semble confiante dans ses capacités à intégrer une entreprise et à s'adapter au monde professionnel, ce n'est pas le cas des responsables RH interrogés. Une grande majorité d'entre eux voit en effet d'un mauvais œil l'arrivée de ces jeunes sur le marché de l'emploi qui jouissent, peut-être malgré eux, d'une réputation peu flatteuse.
Ainsi, seuls 1% d'entre eux considèrent que les jeunes diplômés sont loyaux envers leur entreprise sur le long terme. À l'inverse, 82% des jeunes travailleurs s'estiment fidèles à leur employeur.
Les divergences de perception entre les deux générations ne s'arrêtent pas là : tandis que 86% des jeunes gens disent être sérieux et travailleurs, seuls 11% des professionnels RH interrogés leur donnent raison.
Il en est de même pour l'esprit d'équipe : 60% des jeunes interrogés considèrent être corporate contre seulement 22% des responsables RH. Question leadership, professionnels des ressources humaines et génération Y ne se s'entendent pas non plus : 40% des jeunes pensent avoir une âme de dirigeants. Or, seuls 9% des pros des ressources humaines les estiment capables de diriger une équipe.
Dernier point de désaccord, plus surprenant celui-ci : tandis que 86% des professionnels RH considèrent la génération Y comme à l'aise avec les nouvelles technologies, à peine 35% des jeunes travailleurs estiment être doués en informatique.

VOIR AUSSI

La génération Y change les codes du travail
Top 10 des entreprises où les jeunes diplômés rêvent de travailler

Génération Y, éduquez votre manager !