L'hypocrite sacré collègue le plus énervant

L'hypocrite sacré collègue le plus énervant
L'hypocrite sacré collègue le plus énervant
Alors que se tenait hier la « Fête des voisins au travail », un sondage OpinionWay a cherché à savoir quels étaient nos collègues les plus énervants. Et le résultat est sans appel : pour plus d'un Français sur deux, celui qui est le plus redouté est bien l'hypocrite.
A lire aussi


Il approuve mais n’en pense pas moins, paraît enjoué alors qu’il déteste ce projet, vous jure que cette tenue est parfaite mais ne fera que la critiquer. L’hypocrite a été sacré collègue le plus énervant par 53% des Français dans un sondage OpinionWay réalisé jeudi à l’occasion de la « Fête des voisins au travail ». Bien loin derrière lui, on trouve en seconde position (35%) le « lèche-bottes » ou le « fayot » (dont on vous a déjà livré tous les secrets) . Enfin, le colporteur de rumeurs, élément indispensable de toute machine à café d’entreprise qui se respecte, occupe la troisième marche du podium.

L’art de la manipulation valorisée en entreprise ?

Pour Hamid Aguini, directeur du cabinet Relation & Performance, interrogé dans le Figaro, ces résultats résument parfaitement le paradoxe du monde du travail « qui valorise ce qu'il y a de commun dans les trois profils les plus énervants : l'art de la manipulation au détriment de l'authenticité ». Des caractéristiques ancrées en nous dès le plus jeune âge, rappelle le spécialiste : « Même si les salariés ont plus d'expérience, de maturité ou de responsabilité, les profils les plus agaçants demeurent les mêmes au travail qu'à l'école ! Chacun a ce comportement depuis son plus jeune âge, et l'a capitalisé. »

Au rang des énervants, on trouve aussi les collègues à l’hygiène douteuse (26%), ceux qui s'approprient les idées des autres (24%), ceux qui passent leur vie en pause cigarette (18%), ou encore ceux qui sont impolis (17%), jaloux (16%) ou bavards (4%). Mais si le tableau semble bien noir, la vie de l’open space est plutôt heureuse pour les salariés. 78% disent aimer leur travail et 73% leur entreprise. Pourquoi ? Parce que leur travail est intéressant (49%), que leurs relations avec leurs collaborateurs sont bonnes (39%) ou que l’ambiance générale est agréable (31%). Les avantages et le salaire, eux, n’arrivent qu’ensuite, cités par seulement 23% des salariés.

VOIR AUSSI

Intégration dans l'entreprise : comment bien accueillir un nouveau salarié ?
Comment gérer ses émotions au travail ?
Astrologie : votre signe est-il compatible avec celui de vos collègues de travail ?
Apprendre à dire non au bureau