Fatigue et stress : le lundi est la pire journée de la semaine

Fatigue et stress : le lundi est la pire journée de la semaine
Fatigue et stress : le lundi est la pire journée de la semaine
Le lundi est la journée la moins productive de la semaine. D'après une étude britannique, une personne sur deux est fatiguée après son week-end, et angoissée pour la semaine à venir : un état d'esprit très négatif qui n'encourage pas l'efficacité au bureau.
A lire aussi

Dur dur le lundi ? Le premier jour de la semaine de travail est également le moins productif pour la moitié des britanniques, révèle une étude menée auprès de 6000 personnes. Et fatalement, le moral en prend un coup : 48% des sondés déclarent avoir un état d’esprit négatif le lundi. En cause, le stress du travail, mais aussi des week-ends trop peu reposants : un tiers d’entre eux est se déclare fatigué en début de semaine.

>> Blurring : les managers travaillent jusqu'à 18 heures par jour <<

Le blurring, responsable de tous ces maux ?

Ne plus avoir de frontière définie entre la maison et le bureau à cause d’une connexion permanente via smarphones, tablettes : voilà le concept du blurring. Et d’après l’étude, c’est une source d’angoisse pour les salariés : la moitié d’entre eux passent environ trois heures à travailler pendant le weekend, en répondant à des emails ou des coups de téléphone professionnels. Résultat, 57% stressent pendant leurs jours de repos, par anticipation de la semaine à venir. Pas étonnant que le week-end soit moins relaxant que prévu, et que le lundi cristallise toutes les angoisses. Sue Firth, psychologue à la London Stress Clinic, estime que « les gens ont besoin du weekend pour se reposer et s’éloigner du stress du travail. Ainsi, ils reviennent avec plus d’énergie le lundi ».

Décrocher le weekend est donc une nécessité pour ne pas s’empoisonner la vie. Car le stress peut, à terme « affecter le bien-être d’une personne », mais aussi ses relations familiales et personnelles, et son rapport au travail. Un ressentiment qui pèse au quotidien et crée un cercle vicieux, d'après Sue Firth. Plus d’excuse donc, pour s’échapper le temps d’un weekend en coupant tout contact avec la civilisation.

>> Se déconnecter : 5 astuces pour lever le pied <<

VOIR AUSSI

8 astuces pour égayer votre lundi matin
4000 infarctus par an sont imputables au stress au travail
Pénibilité, stress au travail : quels sont mes droits ?
Le stress au travail : un business comme les autres