Emploi et salaires : plus d'inégalités pour les classes moyennes

Emploi et salaires : plus d'inégalités pour les classes moyennes
Emploi et salaires : plus d'inégalités pour les classes moyennes
Les 10% de salariés les mieux rémunérés n’ont jamais autant gagné d'argent et les inégalités se creusent pour les classes moyennes, selon l’étude annuelle de l'Insee sur l’emploi et les salaires publiée ce mercredi.
A lire aussi
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte les nouveaux moyens de faire un bébé
News essentielles
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte...

La tendance aux grands écarts de rémunération entre les salariés n’est pas prête de ralentir. Selon l’étude de l'Insee « Emploi et salaires » publiée ce mercredi, les 10% de salariés les mieux payés n’ont jamais autant gagné d’argent. En 2008, ils percevaient 26,7% de la masse salariale nette des temps complets, contre 25,4% en 1995.
A l’autre bout de l’échelle, les 10% de salariés les moins rémunérés ne se partageaient de leur côté que 4,6% de la masse salariale nette des temps complets en 2008, contre 4,4 % en 1995. Une légère augmentation due en partie à la hausse du Smic de ces dernières années (en moyenne de 1,6%).
Les perdants sont les salaires moyens. D’après les experts de l’Insee « cadres et ouvriers bénéficient des croissances les plus marquées (+0,5%) ». Mais « pour les professions intermédiaires et les employés, les évolutions de salaires sont nettement moins favorables (-0,1% en euros constants) ». Concernant les femmes, les différences de salaires avec les hommes demeurent mais elles ont baissé, passant de 35% à 20% entre 1951 et 1994. Les écarts les plus importants concernent les femmes cadres qui perçoivent des salaires inférieurs de 22% par rapport à ceux des hommes, dans le public comme dans le privé.

(Source : Parisien)

VOIR AUSSI

Pas d’augmentation significative de salaire pour les cadres
Comment négocier son salaire ?

L'inquiétude des classes moyennes

L’INFO DES MEMBRES

Fonction publique : le gouvernement reconduit le gel des salaires pour 2012