La grossesse, nouveau motif de licenciement ?

La grossesse, nouveau motif de licenciement ?
La grossesse, nouveau motif de licenciement ?
Dans son rapport annuel dévoilé ce vendredi, la Halde pointe la hausse spectaculaire des plaintes de femmes enceintes. Discrimination à l’embauche, défaut de promotion ou contrat non renouvelé, les exemples ne manquent pas... Et si le plafond de verre commençait à se transformer en béton ?
A lire aussi
Les hommes sont-ils responsables de 100% des grossesses non désirées ?
News essentielles
Les hommes sont-ils responsables de 100% des grossesses...

Les chiffres sont ahurissants, entre 2008 et 2009, la Halde a observé une hausse de 60% du nombre des réclamations de femmes pour des affaires de discrimination liée à la grossesse.

Elles sont 250  à avoir saisi la Haute autorité pour la seule année 2009, un chiffre d’autant plus important que depuis sa création  la Haute autorité avait  enregistré 400 plaintes de femmes enceintes. 

Face au tollé, la Halde a décidé de réagir en menant une vaste campagne d'information et de sensibilisation à destination des femmes enceintes. L’institution a également rappelé les dispositions légales.

A savoir :

Une femme n'est pas tenue d'informer son employeur de sa grossesse au moment de son embauche ou lors de sa période d'essai. Les entreprises qui ne respecteraient pas ces dispositions s'exposent à des indemnités allant de 15.000 à 200.000 euros.


ALLER PLUS LOIN :

Les femmes enceintes se battent contre la discrimination !
Modèle de lettre : comment faire pour annoncer une grossesse à son employeur ?

Plus d'actu sur : Grossesse au travail : tous les conseils pour la vivre sereinement

Congé maternité et travail indépendant : comment ça marche ?
Comment continuer à allaiter à la reprise du travail ?
Grossesse au travail : comment limiter le stress quand on est enceinte ?