Journée mondiale contre le cancer : la reconstruction après mastectomie

Journée mondiale contre le cancer : la reconstruction après mastectomie
Journée mondiale contre le cancer : la reconstruction après mastectomie
En cette journée Mondiale du cancer, il faut savoir qu’1 femme sur 8 est touchée par un cancer du sein. Si un cancer détecté précocement donne 25% de chances supplémentaires de guérison complète, il reste des personnes qui ont encore des ablations partielles ou totales du sein appelées : mastectomies.
A lire aussi

La mastectomie partielle ou totale se pratique :

- quand une patiente présente une tumeur cancéreuse qui arrive à plus de trois Cm et après une chimiothérapie

- quand une patiente présente des lésions appelées habituellement des lésions précancéreuses diffuses dans la glande mammaire

- quand une patiente présente deux tumeurs ou plus dans le même sein

- quand une patiente présente une rechute (du sein conserv ) après un premier cancer mammaire…

Maintenant, de grandes avancées et découvertes ont été faites dans la chirurgie reconstructive puisqu’au lieu de systématiquement mettre des implants mammaires et autres prothèses rajoutées dans ces endroits-là, il est pris maintenant des tissus et des parties de muscles, dans les fesses et dans le dos de la patiente, ce qui en plus de tout ceci évite les rejets. Tout ceci pour avoir, après une mastectomie, une apparence des plus juste et des plus normale…

D’après les chirurgiens cancérologues, qui sont de plus en plus plasticiens car c’est eux qui font la reconstruction tout de suite après l’ablation, c’est moins violent pour une femme de se réveiller avec un sein refait plutôt que d’avoir ce grand « manque »…

Dans tout ceci, n’oublions pas les dépistages et encourageons les progrès fait pour préserver notre dignité et notre apparence de femme, car après une reconstruction mammaire, la femme est plus apte à faire son deuil de la maladie et de reprendre plus vite une vie normale sociale et professionnelle, même avec des traitements.