Movember : 10 trucs à savoir avant que votre homme se laisse pousser la moustache

Movember : 10 trucs à savoir avant que votre homme se laisse pousser la moustache
Movember : 10 trucs à savoir avant que votre homme se laisse pousser la moustache
Ah, le mois de novembre, son temps frileux, ses week-ends de trois jours et… Le retour de la moustache sur nos hommes. À l'occasion du movember – ce mouvement qui encourage ces messieurs à arborer une moustache pour la bonne cause -, voici dix choses à savoir sur la moustache.
A lire aussi
Érection masculine : 5 trucs à savoir
Mag
Érection masculine : 5 trucs à savoir


Votre mec agit pour la bonne cause

Le principe de Movember : inciter les hommes à se laisser pousser la moustache. La pilosité faciale incitant au dialogue (« tiens, tu portes une moustache ? », « alors, tu as perdu ton rasoir ? »), il devient alors facile pour l’homme d’évoquer un sujet parfois tabou, celui des maladies masculines. Et ça marche : d’après son rapport annuel, Movember a rapporté 141 millions de dollars à la recherche en 2012.

>> Movember : le deuxième mois de la moustache débute en France <<

Rien de tel qu’embrasser un moustachu

Vous avez peur d’avoir l’impression d’embrasser votre grand-oncle Robert et ses favoris ? N’ayez crainte. « Ne te laisse jamais embrasser par un homme sans moustaches ; ses baisers n'ont aucun goût, aucun, aucun ! », écrivait Maupassant dans Boule de Suif. « Cela n'a plus ce charme, ce moelleux et ce... poivre, oui, ce poivre du vrai baiser. La moustache en est le piment. » Du poivre, du piment… Et du sel ! Un proverbe allemand est formel : « Un baiser sans moustache est comme une soupe sans sel ». Movember promet d’être savoureux.

Une belle moustache, ça prend du temps

Rome ne s’est pas construite en un jour, il en ira de même pour la moustache de votre homme. Le poivre, le piment et le sel devront attendre quelques mois. Le temps pour la moustache d'être véritablement fournie et de pouvoir être taillée à l’envi. Le drame de ce début du mois de novembre sera de devoir supporter pendant quelques jours une moustache d’ado pas très virile.

Mission : trouver un bon barbier

Difficile de laisser une moustache vivre sa vie. Une fois qu’elle aura atteint un volume conséquent, il sera nécessaire de l’entretenir. C’est là qu’intervient le barbier, ses coupes choux vintage, sa serviette chaude sur les épaules et ses massages adoucissant à l’huile. Tout un cérémonial qui revient au goût du jour. Une bonne adresse ? L’Atelier gentleman, rue Caulaincourt (Paris XVIII), où il est possible de choisir parmi une foultitude de styles différents. Autre adresse recommandable pour les Parisiens : le coiffeur-barbier qui officie au sous-sol du Bon Marché (Paris VII).

Big Moustache, des lames de qualité à domicile

Le barbier étant tout de même un luxe, un entretien à domicile est également recommandé. Big Moustache est un service par abonnement dédié aux amoureux du poil. Chaque mois, un colis arrive à la maison avec son lot de lames de rasoir de compèt', fabriquées aux États-Unis ou en Allemagne. Des lames toujours neuves, une qualité de rasage optimale, le manche offert et des économies faites tous les mois : au poil !

Le recordman de la moustache

Pour Ram Singh Chauhan, Movember c’est tous les jours. Il détient le record de la plus longue moustache du monde : 4,26 mètres ! Cet Indien de 58 ans ne s’est pas rasé depuis 32 ans, et s’occupe quotidiennement de sa moustache, à raison de deux heures par jour.  

Un signe de pouvoir...

Ram Singh Chauhan explique d’ailleurs qu’en Inde, la moustache est un symbole de pouvoir important. C’est un symbole fort : dans un article creusant le sujet publié sur Slate, il est indiqué que « la moustache est une cible politique de choix, et raser la moustache d’un opposant n’est pas si rare que cela ». Saddam Hussein avait même, en 2003, maudit la moustache d’un ministre koweitien. L’insulte ultime ?

>> Se faire greffer une moustache pour paraître plus viril : la nouvelle mode en Turquie <<

La moustache, un attribut distinctif

Le point commun entre Dali, Groucho Marx et Hitler ? Ils avaient chacun une moustache bien distinctive. Difficile de tenter les mêmes inspirations aujourd’hui. Morale : la moustache peut (presque) faire un homme.

Chauve et moustachu ? Et pourquoi pas !

Mr Clean, mieux connu en France sous le nom de Monsieur Propre, est chauve et imberbe. Ce qui ne l’empêche de participer lui aussi à Movember : l’année dernière, via sa page Facebook, le personnage fictif s’est laissé pousser la moustache au fur et à mesure que les internautes faisaient des dons. Une opération de community management drôle et réussie.

Les femmes et Movember

Le Movember se conjugue aussi au féminin. Il est possible de participer en faisant des dons, en relayant l’information autour de soi, en encourageant les moustachus de son entourage ou en arborant une moustache postiche. Cela fera de vous une « mo’sista », le nom donné aux femmes participant au Movember. Si vous rêvez plutôt d’une initiative similaire pour les maladies féminines, c’est en août qu’il faudra renoncer à épiler vos aisselles avec le mouvement « Armpits4august ».

Dans l'actu