Aspartame et grossesse : bientôt un avertissement sur les produits ?

Aspartame et grossesse : bientôt un avertissement sur les produits ?
Aspartame et grossesse : bientôt un avertissement sur les produits ?
Pas question pour l’instant d’interdire l’aspartame pendant la grossesse. En revanche, la commission Environnement et Santé du Parlement européen souhaite la présence d’une étiquette sur les produits à base de cet édulcorant, afin de prévenir les femmes enceintes de ses dangers éventuels.
A lire aussi

« Pourrait ne pas convenir aux femmes enceintes ». Une phrase ambiguë mais qui aurait le mérite de mettre en garde contre la consommation d’aspartame pendant la grossesse. La commission Environnement et Santé du Parlement européen vient ainsi de voter un amendement afin de modifier l’emballage de quelques 6000 produits alimentaires contenant l’édulcorant. Yaourts, boissons, ou céréales, aucun produit ne serait épargné.
Les effets du faux sucre sur les fœtus divisent profondément. Deux études ont en effet prouvé que l’aspartame présentait des risques d’accouchement prématuré et des risques de cancers. Mais les autorités européenne et française les ont mises en doute.
Les scientifiques et les gouvernements ont du temps pour débattre. La mesure d’étiquetage prônée par le Parlement européen ne sera de toute façon pas appliquée avant 3 ans, le temps que le texte soit voté en séance plénière et que le Conseil des Ministres donne son accord.

VOIR AUSSI

Grossesse : limiter la prise de poids pendant les 3 premiers mois
Bien manger en attendant bébé : un régime spécial grossesse
Santé : faut-il interdire l’aspartame ?
L’aspartame déclaré sans danger pour la santé par l’Efsa