Quelle différence entre le hamman et le sauna ?

Quelle différence entre le hamman et le sauna ?
Quelle différence entre le hamman et le sauna ?

La tradition orientale contre la tradition scandinave. S’ils ont pour point commun le bien-être par le chaud sur le corps et l’esprit, le hammam et le sauna sont des rituels de relaxation bien différents. Terrafemina a comparé ces deux bains de vapeur pour vous aider à faire votre choix.

À lire aussi

Le principe

D’origine arabo-turque, le hammam est un bain de vapeur humide et chaude propice aux rituels de beauté à l’orientale. En arabe, « hammam » signifie d’ailleurs « eau chaude). Il comprend trois pièces vastes et carrelées maintenues à températures variables (de 20 à 50°c). L’atmosphère y est très humide, ce qui permet de bien supporter la chaleur.
Venu tout droit de Scandinavie et notamment de Finlande, le sauna est un bain de vapeur sèche qui se déroule dans une cabine entièrement en bois. A l’intérieur, des pierres volcaniques chauffent dans un poêle. Si l’on peut verser de l’eau sur ces pierres pour humidifier l’atmosphère, la chaleur du sauna reste sèche (pas plus de 20% d’humidité) et très élevée (entre 70 et 100°c).

La séance

Le rituel du hammam se déroule en trois étapes, puisque l’on fait un passage dans chacune des trois salles. On se déshabille et se douche dans la première, tiède, pour habituer son corps à la chaleur. Dans la seconde, on entre dans un épais brouillard synonyme d’une atmosphère humide, inondée de vapeur. Enfin, la dernière, la plus chaude. On alterne les salles après être resté une vingtaine de minutes dans chacune, installé sur l’une des grandes marches
La séance de sauna débute également par une douche afin de réchauffer le corps. Une fois entré dans la cabine, on s’installe sur la banquette en bois du haut ou du bas (bon à savoir : plus on monte, plus la chaleur est importante !). Le passage en cabine dure environ 10 minutes, puis on reprend une douche tiède ou froide pour faire baisser la température du corps. Ce rituel est à renouveler jusqu’à trois fois, pas plus car la fatigue se fait bien souvent sentir au troisième passage.
Traditionnellement, la nudité est de rigueur lorsque l’on prend l’un ou l’autre de ces bains de vapeur. Seulement, certains lieux sont mixtes et rendent le port du maillot obligatoire.

Les bienfaits

Les deux méthodes ont à peu près les mêmes vertus. Le hammam et le sauna procurent avant tout un sentiment de détente et de bien-être. Des huiles essentielles ou essences parfument souvent les vapeurs, ce qui crée une ambiance relaxante et apaisante. La vapeur humide du hammam dégage les voies respiratoires et permet de lutter efficacement contre les rhumes et la toux. Qu’elle soit sèche ou humide, la chaleur génère une sudation. Ainsi on élimine les toxines par dilatation des pores de la peau. Les douches fraîches permettent une vasoconstriction, ce qui donne un coup de fouet à la circulation sanguine. La peau est nettoyée, plus tonique et raffermie. Il est également reconnu qu’une séance de sauna ou de hammam permet à l’organisme de récupérer après l’effort et de faire disparaître les tensions musculaires et courbatures. Enfin, contrairement à certaines idées reçues, ni l’un ni l’autre ne fait maigrir car si l’on perd quelque chose, ce n’est que de l’eau !

Je n’y vais pas si…

Les bains de chaleur sont déconseillées aux personnes qui souffrent de problèmes cardiaques, rénaux, circulatoire, d’hypertension artérielle, de diabète et enfin de maladies de peau. Ces séances sont également à éviter chez la femme enceinte. Le plus sage est sans doute de solliciter au préalable l’avis de son médecin.

VOIR AUSSI

Et si on restait chez soi : cocooner en 7 leçons
Le bain magique
Cet hiver, j’appuie sur le bouton pause