Fast-food : les clients sous-estiment leur consommation de calories

Fast-food : les clients sous-estiment leur consommation de calories
Fast-food : les clients sous-estiment leur consommation de calories
Les adeptes du fast-food ont largement tendance à se voiler la face sur le nombre de calories que contient leur repas : une étude d'Harvard montre qu'ils le sous-estiment. Pourtant, une campagne de prévention oblige les établissements de restauration rapide à afficher les calories contenues dans chaque plat servi. Une mesure inefficace ?
A lire aussi


Les amateurs de fast food ne sont pas réalistes quant au nombre de calories que contiennent leurs portions de burger, frites et soda. Ils sont nombreux à le sous-estimer, parfois de 500 calories. L’étude, menée au États-Unis, prouve le manque d’efficacité des campagnes de prévention dans le pays où vivent le plus d’obèses.

3 400 personnes interrogées

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs du Havard Pilgrim Health Care Institute sont allés à la rencontre de quelque 3 400 adultes, adolescents et enfants entre 2010 et 2011, dans 89 établissements de restauration rapide répartis dans différentes villes. Ils ont interrogé les consommateurs sur le nombre de calories qu’ils pensaient manger, leur demandant une estimation. Les sondés étaient dans des fast-foods tels que McDonald's, Burger King, KFC, Subway, Dunkin Donuts ou Wendy's.

24% sous-estiment de plus de 500 calories

Les résultats sont alarmants : un quart des participants sous-estime le nombre de calories de leur repas d’au moins 500 calories. Par exemple, les menus commandés par les adolescents contenaient en moyenne 756 calories, alors qu’ils pensaient qu’ils en contenaient 259 de moins ! Pareil pour leurs aînés : les repas des adultes contenaient 756 calories alors qu’ils en estimaient 175 de moins. Les enfants plus jeunes n’étaient pas interrogés, la question étant posée à leurs parents. Cette fois, les menus contenaient 733 calories, et leurs parents pensaient qu’ils en contenaient 175 de moins.

Subway a une image plus saine

Selon la chaîne, les écarts étaient différents. Ainsi, les clients du Subway étaient moins réalistes que ceux de McDonald’s ou des autres restaurants. Ils pensaient manger plus sain. Jason Block, un des principaux chercheurs de cette étude, analyse : « Ces larges sous-estimations montrent que les clients ne savent pas vraiment ce qu’ils mangent en termes de calories ». De meilleures informations leur permettraient de guider leurs choix vers des produits plus légers, ou au moins d’être conscients du nombre de calories qu’ils ingèrent.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Le fast-food favorise l'asthme, l'eczéma et les rhinites allergiques chez les enfants
Fast-food : l'eau des glaçons est plus sale que celle des toilettes
Food trucks : la gastronomie prend ses quartiers dans la rue