Hôpital : Marisol Touraine s'exprime contre les blouses qui laissent « les fesses à l'air »

Hôpital : Marisol Touraine s'exprime contre les blouses qui laissent « les fesses à l'air »
Hôpital : Marisol Touraine s'exprime contre les blouses qui laissent « les fesses à l'air »
La ministre de la Santé Marisol Touraine a réagi jeudi à la pétition lancée par une femme médecin contre la chemise portée par les patients hospitalisés, qui les laissent les « fesses à l'air ». Pour la ministre, il en va « tout simplement de la dignité de la personne », et elle a donc « saisi les services du ministère ».
A lire aussi
Pilule contraceptive : Marisol Touraine annonce une campagne pour rassurer les femmes
communication
Pilule contraceptive : Marisol Touraine annonce une...


Alors que la pétition lancée le 31 juillet par une femme médecin et bloggeuse contre la chemise d’hôpital ouverte dans le dos compte déjà plus de 7 000 signataires, Marisol Touraine, ministre de la Santé, s’empare du problème. « Si cette question est perçue comme secondaire par certains, elle ne l'est pas à mes yeux », assure la ministre, dans un e-mail confirmé par le ministère, en affirmant qu’il en va « tout simplement de la dignité de la personne ».

« Les situations très concrètes évoquées sur vos blogs décrivent parfaitement la gêne, pouvant parfois aller jusqu'à l'humiliation, qui peut être celle des patients, âgés ou non, dans de telles circonstances », a écrit la ministre à la bloggeuse « farfadoc ». Mme Touraine indique ainsi qu’elle a « saisi les services du ministère, afin qu'ils (lui) fassent des propositions au retour des congés d'été ». « L’intimité de la personne doit être respectée dans l'ensemble du processus de soins, sans toutefois que ce respect perturbe la pratique des personnels soignants », souligne-t-elle enfin.

Le médecin à l’origine de la pétition se réjouit de l’écho qu’a pu avoir le billet rédigé sur son blog. « Cet article sur les chemises d’hôpital, il est venu d’une réaction émotionnelle, pas d’une longue réflexion sur l’état des lieux à l’hôpital. Je savais qu’on était plusieurs à être agacés par ces chemises laissant voir les fesses des patients. C’était frustrant, cette impression de ne rien pouvoir y faire… Alors après l’avoir dit sur le ton de la boutade, j’ai fini par la lancer, la pétition », écrit-elle. « Et ça a pris au-delà de mes espérances. Entreprise collective, qui a trouvé un bel écho ».

Signer la pétition en ligne


Source : AFP

VOIR AUSSI

Santé : les hôpitaux français veulent séduire les riches patients étrangers
Les hôpitaux privés en danger ?
Hôpital public : des dépassements d’honoraires de 408%