L'IVG sera bientôt prise en charge à 100% par la Sécu

L'IVG sera bientôt prise en charge à 100% par la Sécu
L'IVG sera bientôt prise en charge à 100% par la Sécu
Dans cette photo : François Hollande
Les interruptions volontaires de grossesses (IVG) devraient être remboursées à 100% par la Sécurité sociale dans un futur proche. Promesse de campagne de François Hollande, cette décision devrait être annoncée lundi dans un projet de loi.
A lire aussi


Le président de la République François Hollande devrait présenter lundi une mesure visant à rembourser intégralement l’IVG. Selon le journal Les Echos, cette disposition sera annoncée dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

Il existe deux formes d’interruptions volontaires de grossesses : l'IVG chirurgicale qui est actuellement remboursée à 80% et l'IVG par médicament à 70% - sauf pour les détenteurs d’une couverture maladie universelle (CMU) -, qui sont elles remboursées à 100%. Les tarifs sont variables selon les hôpitaux et la forme d’IVG : un avortement coûte aujourd'hui entre 200 et 450 euros.

Une activité déficitaire

L’IVG chirurgicale reste une activité déficitaire pour les établissements de santé, poussant certains d’entre eux à ne plus la pratiquer. Une inquiétude pour l'Association nationale des centres d’interruption de grossesse et de contraception (ANCIC) qui s'inquiètent « de la disparition d’obligation d’organisation des IVG en secteur public en cas de refus d’un chef de service » et déplore « un retard de mise en place des IVG ».

Ces mêmes associations rappellent également à François Hollande qu’il avait promis pendant sa campagne d’équiper tous les centres hospitaliers de France d’un centre IVG. D’autres réponses aux promesses seront apportées lundi. Plusieurs d'entre elles devraient viser à donner un peu d'air au budget des hôpitaux.

Nicolas Pasquier

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

IVG : alerte sur les avortements répétés
IVG : 225 000 avortements en 2010
Manifestation catholique anti-IVG à Lyon

/forme/sante/articles/15083-ivg-225-000-avortements-en-2010.html