Sommeil : dormir endort la douleur

Sommeil : dormir endort la douleur
Sommeil : dormir endort la douleur
Dormir serait un anti-douleur efficace selon une étude américaine. Le sommeil aurait un effet comparable à la prise de médicaments analgésiques.
A lire aussi
Un gant de riz pour aider bébé à dormir ? L'astuce de cette maman fait débat
News essentielles
Un gant de riz pour aider bébé à dormir ? L'astuce de...


Une expérience américaine révélée par la National Sleep Foundation affirme qu’un bon sommeil peut agir comme antidouleur efficace. Les chercheurs ont invité 18 personnes âgés de 18 à 35 ans, dont un premier groupe a dormi deux heures de plus que le temps de sommeil recommandé, tandis que le reste du panel s’est donc endormi durant huit heures environ. Tous les participants ont ensuite testé leur résistance à la douleur en posant leur doigt sur une source de chaleur. Les résultats ont montré que le premier groupe avait une résistance à la douleur augmentée de 25% par rapport au second groupe. Cette différence peut être comparée, selon les chercheurs, à la prise quotidienne de 60 mg d’analgésique à base de codéine durant deux jours.

L’étude publiée dans la revue Sleep explique : « Quand vous êtes endormi, vous êtes également grognon, déprimé et anxieux. Une blessure ou n’importe quel type de douleur fait plus mal quand on n’a pas assez dormi ». Roger Fillingim, directeur de l’University of Florida Pain Research and Intervention Center of Excellence à Gainesville en Floride, ajoute : « Nous avons là une des premières études à montrer qu’une amélioration modeste du temps de sommeil suffit à nous rendre moins vulnérable à la douleur », rapport TopSanté. L’expérience est donc concluante, malgré la courte durée du test, ce qui laisse présager une meilleure résistance à la douleur si cette pratique devient régulière.

Salima Bahia

VOIR AUSSI

Troubles du sommeil et de la concentration : la faute aux antennes relais ?
Sommeil : découverte d'un gène de la grasse matinée
Sommeil : dormir nous rend attirant