Les pilules 3G et 4G distribuées "comme des bonbons" par le Planning familial ?

Les pilules 3G et 4G distribuées "comme des bonbons" par le Planning familial ?
Les pilules 3G et 4G distribuées "comme des bonbons" par le Planning familial ?
Hypocrite, le Planning familial ? Un député socialiste, Gérard Bapt, en est convaincu. Il fustige les reproches de Carine Favier, la présidente de l'institution, à l'encontre du gouvernement, sur la gestion de la crise des pilules incriminées. Car, assure-t-il au JDD, le Planning a aussi ses torts dans l'affaire puisqu'il aurait « distribué aux jeunes filles les pilules de 3e et 4e génération comme des bonbons ».
A lire aussi
Gynopedia : le Planning Familial mondial que les globe-trotteuses attendaient
News essentielles
Gynopedia : le Planning Familial mondial que les...


Gérard Bapt, député PS de Haute-Garonne, ne décolère pas : les propos de Carine Favier, la présidente du Planning familial sur la gestion gouvernementale du scandale des pilules contraceptives sont, selon lui, irrecevables et incompréhensibles. Mercredi 30 janvier puis vendredi 1er février, elle critiquait en effet l'inaction du gouvernement puis les mesures prises par la suite, mettant en cause la « lenteur » de la réponse institutionnelle dans une conférence de presse, avant de s'étonner de l'annonce de la suspension imminente de Diane 35, la pilule anti-acné utilisée comme contraceptif, et de ses génériques.

Ni le numéro vert (0 800 63 66 36) mis en place par le gouvernement pour répondre aux interrogations des femmes sur leur contraception, ni les mesures de retrait préventif des autorités qui, selon Carine Favier, pourraient « aggraver l'angoisse des femmes », ne trouvent grâce à ses yeux. 

Le Planning familial aussi fautif que les autres professionnels de santé

Gérard Bapt, cardiologue de profession, et qui a été le premier à alerter l'opinion sur le Mediator, assurait dimanche dans Le JDD que « le Planning familial, qui donne des leçons aujourd'hui, a distribué aux jeunes filles les pilules de 3e et 4e génération comme des bonbons. Certaines étaient même fournies gratuitement par les labos, sous la forme d'échantillons ! » Il ne comprend pas que  l'institution qui a fait une telle promotion des pilules de dernière génération puisse condamner l'action gouvernementale alors que pour lui, « le gouvernement et l'agence du médicament ont eu raison de prendre leurs responsabilités ».

VOIR AUSSI

Diane 35 plus dangereuse que les pilules de 3e génération ?
Pilule dangereuse : faut-il arrêter Diane 35 ?
Pilule 3G : 35 morts par an, faute de prise en compte des risques comme le tabac et l'obésité?
Pilules de 3e génération déremboursées : Israël Nisand dénonce la "panique du gouvernement"

Plus d'actu sur : Pilule 3e génération : notre dossier spécial

Pilule : les femmes préfèrent désormais le stérilet... et la contraception d'urgence
Diane 35 : la pilule anti-acné de retour sur le marché mais...
Pilule 3G et 4G : une nouvelle étude confirme les risques vasculaires