Grossesse : le foetus parvient à distinguer les voix dès six mois

Grossesse : le foetus parvient à distinguer les voix dès six mois
Grossesse : le foetus parvient à distinguer les voix dès six mois
Le fœtus de six mois est capable de faire la différence entre une voix féminine et une voix masculine. D'après une étude française, le cerveau de l’enfant, certes immature à ce stade de la grossesse, parvient même à distinguer les syllabes.
A lire aussi


Il s'agit d'une découverte qui donne à sourire par l'émerveillement qu'elle suscite : dès six mois à dans le ventre de sa mère, le fœtus est capable de distinguer les voix masculines des voix féminines, ainsi que les syllabes. Plusieurs chercheurs français, avec des praticiens hospitaliers du CHU Amiens Picardie, ont testé les capacités d'audition de douze nouveau-nés prématurés de 28 à 32 semaines d'aménorrhée, soit nés 2 à 3 mois avant terme, rapporte un communiqué de l'INSERM. Malgré l'immaturité du cerveau à ce stade de la grossesse, le fœtus parvient à entendre les sons et enregistre les premières réponses cérébrales aux discriminations auditives. En effet, si les neurones commencent à migrer vers leur lieu de fixation définitive au sixième mois de grossesse, les premières connexions entre le cerveau et le reste du monde se constituent.

Des nouveau-nés prématurés ont également été exposés aux sons presque similaires « ga » et « ba », prononcés à leur tour par une femme et un homme. L'imagerie optique fonctionnelle qui a enregistré les réponses cérébrales a pu montrer que ces nourrissons sont sensibles aux changements de voix et aux changements de phonèmes. Leur cerveau se comporte presque comme le cerveau d'un adulte face au même type de stimulation. La région frontale du cerveau répond aux sons nouveaux comme le changement de voix, tandis que la région frontale gauche dite de Broca, ne réagit qu'au changement de phonème. Avant d'entrer dans un processus d'apprentissage, le cerveau est donc déjà apte à traiter les stimulations auditives grâce à l'organisation perfectionnée de certaines aires linguistiques. Cette mise en place est dictée par l'expression des gènes au cours du développement du foetus ce qui mène les chercheurs à penser que l'apparition du langage est lié à la génétique.

Salima Bahia

VOIR AUSSI

Un bébé serre le doigt d'un chirurgien avant d'être sorti du ventre de sa mère
En Auvergne, le premier bébé de l'année est né dans un foyer homosexuel
Les bébés sont capables de différencier deux langues dès l'âge de sept mois