La cigarette électronique est-elle dangereuse ? Marisol Touraine ouvre une enquête

 La cigarette électronique est-elle dangereuse ? Marisol Touraine ouvre une enquête
La cigarette électronique est-elle dangereuse ? Marisol Touraine ouvre une enquête
Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a déclaré avoir « commandé une enquête » au sujet des éventuels risques de la cigarette électronique.
A lire aussi
"Ice show" : l'émission de M6 est-elle trop dangereuse pour les stars ?
sport
"Ice show" : l'émission de M6 est-elle trop dangereuse...


Pour évaluer le rapport entre les bénéfices et les risques de la cigarette électronique, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a déclaré mardi 5 mars, avoir ouvert une enquête sur ce nouvel objet de consommation qui fait un tabac en France. Aujourd'hui, on compterait 500 000 consommateurs d’e-cigarettes dans le pays, d’après les Echos. Créée en Chine en 2003, elle contient un liquide essentiellement composé de glycérol, de propylène glycolde, d’arômes alimentaires et parfois de nicotine qui s’échauffe au contact d’une résistance. À l’inverse de la cigarette classique, elle ne contient pas de tabac ni de goudrons. « J'ai demandé à mes services de me dire très précisément de quel type de produit il s'agit. Est-ce qu'on peut considérer que c'est un produit de grande consommation ? Est-ce que c'est un dispositif médical ? Quelles sont les caractéristiques de ce produit ? », a interrogé Marisol Touraine au micro de France Info. « Il nous faut faire une évaluation bénéfice-risque de ce dispositif qui pose un certain nombre de questions. Il faut faire preuve de prudence », a ajouté la ministre.

En 2011, l'Agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé (Afssaps) avait mis en garde les consommateurs en leur recommandant de « ne pas consommer de cigarette électronique » et soulignait qu'aucune autorisation de mise sur le marché en tant que médicament n’a été déposée par un fabriquant de cigarette électronique. Les pharmacies n'ont pas non plus le droit d'en vendre car la cigarette électronique n’apparaît pas sur la liste des produits autorisés à la vente en pharmacie. En juillet 2009, aux États-Unis, la Food and Drug Administration avait également pointé du doigt les effets de la cigarette électronique, en révélant qu’elle contenait des traces de composés toxiques et cancérigènes.

Si certains pays l’interdisent comme le Brésil et l'Argentine, elle est considérée comme un médicament au Danemark et en Autriche.

Alice Bidet

VOIR AUSSI

La cigarette électronique est-elle efficace et sans danger ?
Les filles plus nombreuses à essayer la cigarette au collège
Tabac : les patchs et chewing-gums à la nicotine inefficaces ?