Cabines de bronzage : pourquoi sont-elles dangereuses ?

Cabines de bronzage : pourquoi sont-elles dangereuses ?
Cabines de bronzage : pourquoi sont-elles dangereuses ?
Le soleil tarde à se montrer mais vous êtes nombreuses à avoir quand même envie d'en profiter en rejoignant les centres de bronzage et leurs machines UV. Une météo et des impatientes qui ne sont pas pour rassurer l'Académie de médecine qui, au lendemain de la journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau, rappelle quels sont les risques auxquels vous vous exposez dans ces centres qui vous proposent du soleil toute l'année.
A lire aussi

Dans un communiqué repris par le magazine Top Santé, l'Académie de médecine rappelle les risques liés aux expositions dans les cabines à UV : « Il est aujourd’hui reconnu que les UV reçus des lampes s’ajoutent à ceux reçus du soleil et augmentent les risques de cancers tout en accélérant le vieillissement de la peau ».

En effet, le soleil artificiel est nocif pour notre épiderme et favorise les risques de mélanomes. Les plus fortes doses d'UVA émises par les machines représentent un danger pour les individus aux phototypes sensibles (peau blanche, mélano-sensibles) ou photo-sensibilisés à la suite de la prise de traitements médicamenteux. Ces fameux UVA auraient aussi tendance à affaiblir le système immunitaire et à « favoriser l’apparition de maladies opportunistes d’origine virale, bactérienne et parasitaire » telles que la rougeole, ou bien encore l'herpès.

Contrairement aux croyances, les UV en cabine ne préparent pas la peau en vue d'une exposition au soleil naturel, et ne contribuent pas non plus à vous remonter le moral. Rappelons que le Centre international de recherche sur le cancer a classé ces sources artificielles d'UV comme cancérigènes. Alors pour le bien de votre santé, il est préférable d'attendre de pouvoir vous exposer au soleil naturel, mais toujours en limitant vos séances de bronzette. Une mise en garde annuelle nécessaire de l'Académie de médecine, face aux conditions climatiques qui nous poussent vers ces usines à cancers.

Camille Coutant

VOIR AUSSI

Exposition au soleil : comment protéger sa peau avant, pendant et après l'été ?
Bronzage : vers la fin des cabines UV ?
Cancer de la peau : un médicament pour traiter les cancers avancés