États-Unis : la courbe de l'obésité infantile s’inverse chez les enfants pauvres

États-Unis : la courbe de l'obésité infantile s’inverse chez les enfants pauvres
États-Unis : la courbe de l'obésité infantile s’inverse chez les enfants pauvres
Dans cette photo : Michelle Obama
Faut-il remercier Michelle Obama pour ses efforts ? Pour la première fois aux États-Unis, les statistiques indiquent un recul de l’obésité infantile dans 19 États et dans les territoires américains d’outre-mer. Cette donnée encourageante ne concerne néanmoins que les jeunes enfants âgés de deux à quatre ans issus des familles les plus pauvres.
A lire aussi


Les familles américaines à bas revenus sont les plus frappées par l'épidémie d'obésité depuis une vingtaine d'années, et sont de fait les premières touchées par le recul constaté cette semaine. Parmi celles-ci, un grand nombre appartiennent à la communauté noire ou hispanique, plus touchées par la précarité. Selon un rapport des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) diffusé mardi, le taux d'obésité chez les enfants âgés de deux à quatre ans aurait reculé dans une vingtaine d'États du pays et dans les territoires américains d'outre-mer entre 2008 et 2011. Dans certains États, la baisse observée dépasse la barre des 1% : c'est le cas en Floride, dans le Missouri, en Géorgie, dans le New Jersey et dans le Dakota du Sud.

C'est l'État de Hawaï qui compte le moins d'enfants obèses (9%) tandis que la Californie est la région la plus touchée par le problème de l'obésité infantile : 17% des enfants de deux à quatre ans y sont en surpoids. Du reste, l'épidémie a progressé dans les États du Colorado, de la Pennsylvanie et du Tennessee.

Ces chiffres laissent espérer à terme un recul global de l'obésité infantile aux États-Unis, où un tiers des enfants, toutes classes d'âge confondues, sont obèses ou en surpoids. Un enfant de moins de quatre ans obèse a cinq fois plus de risques de rester obèse à l'âge adulte, et s'expose à des problèmes de cholestérol, d'hypertension, d'asthme et de troubles psychologiques. 

Depuis l'élection de Barack Obama à la Maison-Blanche en 2008, son épouse Michelle a fait du combat contre l'obésité infantile son cheval de bataille. La Première dame a ainsi participé à des opérations pour promouvoir les bienfaits d'une alimentation équilibrée en plantant un potager dans le jardin présidentiel, de l'activité physique et des produits frais.

VOIR AUSSI

Raw food : nos recettes de tartares et de carpaccio pour l'été
Recette d'été : tomates farcies à la brousse et à la tapenade
Recette de printemps : asperges rôties au sésame, œuf mollet, chips et écume de bacon