Comment un homme s'est retrouvé ivre mort en mangeant du pain

Comment un homme s'est retrouvé ivre mort en mangeant du pain
Comment un homme s'est retrouvé ivre mort en mangeant du pain
Il est tout à fait possible d'être ivre sans boire une goutte d'alcool. Suite à une infection bien spécifique, un système « d'auto-brasserie » peut ainsi se mettre en place dans l'estomac, permettant de fermenter les sucres d'amidon en éthanol. Un Américain en a fait les frais : saisi de vertiges, il se rend aux urgences un dimanche matin après la messe. L'éthylotest est formel, l'homme a 0,37% d'alcool dans le sang alors qu'il n'a rien bu.
A lire aussi


Une petite infection due à Saccharomyces cerevisiae, une levure qui sert à la boulangerie mais aussi à la fabrication de la bière, peut transformer votre estomac en véritable brasserie. La levure contenue dans votre système digestif se chargera en effet de fermenter tout amidon consommé en éthanol. L’amidon peut se trouver un peu partout, par exemple dans le pain ou les pâtes. Résultat : une sensation d’ivresse et des vertiges, sans même avoir bu la moindre goutte d’alcool.

0,37% d’alcool dans le sang

C’est ce qui est arrivé à un Américain. Un dimanche matin, saisi de vertiges, il se rend aux urgences. Habituées, les infirmières lui font souffler dans un éthylotest, qui affiche 0,37% d’alcool dans le sang. L’homme affirme ne pas être ivre : il n’a pas bu la moindre goutte d’alcool. D’ailleurs, il sort de la messe. Deux médecins l’isolent dans une chambre où le patient n’a pas la possibilité de boire d’alcool. On lui donne à manger des aliments riches en glucides. Surprise : le taux d’alcool dans son sang augmente. L’homme avait effectivement une micro-brasserie dans le ventre, qui transformait tous les sucres de l’amidon en alcool.

À proscrire : poulet, patates, agrumes, arachide…

En cas d’infection, il faut absolument veiller à son alimentation pour ne pas finir ivre. Au menu : viande, poisson, volaille, gibier – mais pas de poulet – et des légumes (sauf les pommes de terre, les tomates et le soja). Des fruits, mais pas d’agrumes et des noix, mais pas d’arachides permettront aux malades d'éviter la gueule de bois. Ce type d’infection est extrêmement rare et, heureusement, temporaire.