Santé: l’alcool affecterait plus les hommes que les femmes

Santé: l’alcool affecterait plus les hommes que les femmes
Santé: l’alcool affecterait plus les hommes que les femmes
Selon un étude de l’University College de Londres, publiée le 15 janvier dans la revue scientifique Neurology, l’abus d’alcool chez les hommes leur ferait perdre l’équivalent de 6 années de mémoire. Chez les femmes, une consommation modérée d’alcool pourrait a contrario être synonyme de cerveau en bonne santé.
A lire aussi

L’équipe de scientifiques de l’University College of London a mené son enquête pendant une dizaine d’années, sur quelques 5.054 hommes et 2.099 femmes. Au début de l’étude tous avaient 46 ans - pour un total de 10 ans de suivi. Etaient testés ce que les scientifiques appellent les « fonctions exécutives », c’est à dire l’attention et le raisonnement. Tous les participants de l’étude étaient divisés en trois groupes: abstinents, buveurs légers et adeptes « modérés » de la bibine (dont la consommation est inférieure à 20g d’alcool par jour, ce qui correspond à un ou deux verres de vin).

>> Lire aussi: 5 exercices pour booster sa mémoire au bureau <<

Les hommes qui boivent trop perdent la mémoire… pas les femmes !

Le résultat est sans appel pour les hommes: les buveurs légers et les abstinents avaient le même taux de réussite lors de leurs tests. Les buveurs plus prononcés, eux, avaient beaucoup plus de mal à les réussir… un échec associé à un « vieillissement de leur mémoire », selon les scientifiques. Ils estiment que ce vieillissement accéléré des facultés cognitives leur a fait perdre « entre une et six années » de mémoire alerte. Mais chez les femmes, surprise: le cerveau des « abstinentes » vieillirait plus vite que celui de leurs consoeurs plus portées sur la boisson. On ne le rappellera donc jamais assez, tout est histoire de modération…