Cancer du sein : pour ou contre le dépistage systématique ?

Cancer du sein : pour ou contre le dépistage systématique ?
Cancer du sein : pour ou contre le dépistage systématique ?
Selon une étude canadienne, la pratique de mammographies annuelles ne permettrait pas de réduire la mortalité par le cancer du sein. Une nouvelle pierre à la polémique concernant l'utilité de ces dépistages réguliers.
A lire aussi


Faut-il ou non procéder à des mammographies annuelles ? Cette pratique permet-elle de réduire le nombre de cancers du sein ou tout du moins de mieux prendre en charge les malades ? Une étude canadienne vient lancer un nouveau pavé dans la mare du dépistage, en assurant que ces mammographies régulières ne permettent en aucun cas de réduire la mortalité par cancer du sein. Menée auprès de 90 000 femmes âgées de 40 à 59 ans et suivies durant 25 ans, l'étude montre que les femmes qui avaient réalisé des mammographies annuelles pendant cinq ans n'avaient pas vu leurs risques de mourir d'un cancer du sein diminuer par rapport à celles ayant bénéficié d'un seul examen.

>> Cancer du sein : cinq conseils pour réduire les risques <<

Le groupe des femmes suivies avait été divisé en deux catégories suite à un tirage au sort : la première, composée de 44 925 femmes, suivie par un dépistage automatique et annuel. La deuxième, 44 910 femmes composant le groupe témoin. Résultat : au bout de 25 ans on comptait 500 décès par cancer du sein dans le premier groupe et 505 décès dans le second groupe. En revanche, les tumeurs du sein détectées étaient plus nombreuses dans le premier groupe : 3 250 contre 3 133 dans le deuxième à la fin de l'étude. Déjà au bout de cinq ans, 666 cancers avaient été détectés chez les femmes sous mammographies contre 524 dans le groupe témoin. Conclusion des auteurs de l’étude après 25 ans : cela « signifie que 22% des cancers diagnostiqués dans le premier groupe ont été surdiagnostiqués ».

>> Cancer du sein : un massage vigoureux des seins pour prévenir l'apparition de la maladie ? <<