Médicament dangereux : le Motilium responsable de troubles cardiaques et de morts subites ?

Médicament dangereux : le Motilium responsable de troubles cardiaques et de morts subites ?
Médicament dangereux : le Motilium responsable de troubles cardiaques et de morts subites ?
Dans son dernier numéro paru ce mercredi, « Prescrire » alerte sur les dangers du Motilium. Utilisé pour soulager les nausées et vomissements, ce médicament favoriserait les troubles cardiaques et les morts subites. Des effets indésirables tels que la revue exige aujourd'hui son retrait du marché.
A lire aussi


De nouveaux médicaments pourraient bientôt disparaître des étalages des pharmacies. Le Motilium des laboratoires Janssen Cilag, le Peridys de Pierre Fabre mais aussi tous les traitements génériques à base de dompéridone sont en effet dans le viseur du mensuel Prescrire qui suspecte la molécule de favoriser les troubles cardiaques et les morts subites. Dans son dernier numéro paru ce mercredi, la revue indépendante réclame donc le retrait du marché de ce traitement.

>> Médicaments dangereux : la liste des anti-rhumes à risque <<

« Il est grand temps d'écarter des soins le Motilium »

Utilisé depuis le début des années 1980 pour soulager les nausées et vomissements dits banals ainsi que les troubles digestifs, la dompéridone aurait une « efficacité banale » selon Prescrire qui rappelle que « depuis 2005, plusieurs études épidémiologiques, néerlandaises et canadienne, ont montré que les morts subites cardiaques sont environ 1,6 à 3,7 fois plus fréquentes en cas d'exposition à la dompéridone ». En France, ce médicament qui aurait causé entre 25 et 120 morts subites en 2012, a été prescrit à environ 7% de la population adulte sur la même période, soit trois millions de personnes selon les données de l'Assurance Maladie. « Il est grand temps d'écarter des soins ce médicament qui peut aisément être remplacé par de meilleures solutions pour les patients », estime le magazine sur son site Internet. Et d'ajouter : « En pratique, souvent, les troubles qui motivent la prise de dompéridone disparaissent spontanément, ou avec l'appoint de mesures diététiques ».

Des risques plus élevés chez les patients de plus de 60 ans

L'Afssaps (ex-agence de sécurité sanitaire) avait déjà fait état de possibles effets indésirables de la dompéridone sur le rythme cardiaque en décembre 2011. Quant à l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), elle avait mis en garde contre l'usage non autorisé du Motilium pour favoriser l'allaitement. « Des études épidémiologiques ont mis en évidence que l'utilisation de la dompéridone peut être associée à une augmentation du risque d'arythmies ventriculaires graves ou de mort subite. Le risque peut être plus élevé chez les patients âgés de plus de 60 ans ou chez ceux traités par des doses quotidiennes supérieures à 30 mg », peut-on ainsi lire dans le résumé des caractéristiques du produit disponible sur le site de l'ANSM. Autant de raisons pour lesquelles l'ANSM avait prévu de statuer en mars prochain sur l'avenir de la dompéridone. Toutefois, Prescrire - qui a placé le Motilium dans sa liste noire des 68 médicaments à éviter - craint que l'autorité sanitaire recommande simplement « des baisses de posologies ou de durée de traitement », des mesures jugées « insuffisantes pour protéger pleinement les patients ».