Cancer du sein : la liste des 17 substances chimiques "dangereuses"

Cancer du sein : la liste des 17 substances chimiques "dangereuses"
Cancer du sein : la liste des 17 substances chimiques "dangereuses"
Le cancer du sein est un fléau qui touche plus de 2,89 millions de femmes à travers le monde. En guise de prévention, la revue scientifique « Environmental Healt Perspective » a révélé la liste des substances chimiques les plus cancérigènes.
A lire aussi

Deuxième cause de mortalité aux Etats-Unis et cancer le plus fréquent en France, avec environ 52 500 nouveaux cas estimés en 2010, le cancer du sein est un véritable fléau dont les causes sont multiples. La revue Environmental Health Perspectives a publié une liste de substances chimiques étant les plus susceptibles de provoquer des tumeurs malignes mammaires.

>> Un soutien-gorge tweete contre le cancer du sein - vidéo <<

Essence, textiles, désinfectant... les substances à risque

Au nombre de 17,  Il s’agit principalement de produits chimiques présents dans l’essence, le gasoil et autres substances d’échappement des véhicules. On retrouve également dans cette liste des ignifuges, des textiles anti-taches, des dissolvants, des décapants à peinture, de même que des dérivés de désinfectants utilisés dans le traitement de l’eau potable.

>> Cancer du sein : une survivante exhibe ses cicatrices pour mobiliser contre la maladie <<

Pour réduire les risques, les scientifiques conseillent d'éviter (ou de limiter) l'exposition à ces substances. Ainsi il est nécessaire :

  • Limiter autant que possible l’exposition aux émanations d’essence ou de gasoil et aux gaz d’échappement des véhicules
  • Utiliser une hotte de cuisine en cuisinant et réduire la consommation d’aliments carbonisés (barbecue).
  • Ne pas acheter de meubles (sofa, fauteuils...) contenant de la mousse de polyuréthane et s’assurer qu’ils n’aient pas été traités avec des ignifuges.
  • Eviter les tapis et autres tissus d’ameublement résistants aux taches.
  • Trouver un teinturier qui n’utilise pas de perchloroéthylène ou d’autres solvants.
  • Se procurer un bon filtre à charbon pour filtrer l’eau avant de la consommer.
  • Réduire l’exposition aux substances chimiques contenues dans la poussière de l’habitation en retirant ses chaussures à l’entrée de la maison, et en utilisant un aspirateur doté d’un filtre HEPA à particules.

>> Cancer du sein : cinq conseils pour réduire les risques <<

Une étude utile dans la lutte contre le cancer du sein

Cette étude sera fort utile pour les Instituts nationaux de la santé (NIH), qui l'intégreront prochainement dans leurs recommandations dans la lutte contre le cancer du sein. Pour l'heure, les chercheurs se préparent a effectuer des prélèvements mammaires provenant de quelques 50.000 femmes, dans le cadre d’une recherche sur les soeurs pour déterminer les autres causes de cette maladie.