Mark Zuckerberg et Bill Gates prennent un seau d’eau glacée sur la tête contre la sclérose - vidéo

Mark Zuckerberg et Bill Gates prennent un seau d’eau glacée sur la tête contre la sclérose - vidéo
Mark Zuckerberg et Bill Gates prennent un seau d’eau glacée sur la tête contre la sclérose - vidéo
Dans cette photo : Mark Zuckerberg
Un seau d’eau glacé sur la tête de Mark Zuckerberg et Bill Gates : plus qu’un jeu, cette initiative, baptisée Ice Bucket Challenge, est un défi lancé en juillet pour lutter contre la sclérose latérale amyotrophique et récolter de l’argent pour financer la recherche sur cette maladie.
A lire aussi
Des surfeuses en talons aiguilles contre les compétitions sexistes – vidéo
sport
Des surfeuses en talons aiguilles contre les compétitions...


Finis les défis ridicules sur Facebook et les réseaux sociaux à l’instar de la necknomination, ce jeu pas très intelligent qui consistait à boire un verre d’alcool et de nommer trois de ses proches. Avec le Ice Bucket Challenge, les défis servent à récolter de l’argent pour lutter contre la sclérose latérale amyotrophique. Le but, se lancer sur la tête un seau d’eau glacé et nommé trois personnes de son choix. On a, à partir de ce moment là, 24 heures pour donner dix dollars à une organisation qui fait des recherches sur la sclérose latérale amyotrophique, également appelée maladie de Charcot, et donc se lancer un seau d’eau glacé sur la tête. Si on ne le fait pas, on doit donner 100 dollars à cette organisation.

Un seau d'eau pour la bonne cause

Cette campagne a été lancée en plein mois de juillet à Boston par l’ancien joueur de base-ball Pete Frates qui souffre de cette maladie de Charcot. Cette initiative a pris de l’ampleur grâce à la participation de nombreux patrons d’entreprises implantées dans la Silicon Valley. Depuis, des politiques et de nombreuses personnalités connues ont pris le relais : le présentateur de télévision Jimmy Fallon, Justin Timberlake, Larry Page. Dernier exemple en date : Mark Zuckerberg, le boss de Facebook, roi des donations en 2013, qui a nommé Bill Gates, qui s’est pris au jeu.

Dans l'actu