Cancer : rester assis trop longtemps augmente les risques

Cancer : rester assis trop longtemps augmente les risques
Cancer : rester assis trop longtemps augmente les risques
Selon une étude réalisée par des chercheurs américains, dont le Parisien se fait aujourd'hui l'écho, rester en position assise de façon prolongée augmente les risques de cancer. Une nouvelle peu rassurante quand on sait que nous passons près de 60% de notre temps éveillé assis.
A lire aussi


Rester assis trop longtemps dans la journée augmente les risques de développer un cancer. Ainsi, faire une pause à la machine à café régulièrement, ne serait-ce que pour se dégourdir les jambes, est vivement conseillé. C’est en effet la conclusion tirée du congrès annuel de l’American Institute for Cancer Research (AICR) qui vient de se terminer à Washington. Généralement axé sur l’impact de nos modes de vie sur la survenue du cancer, ce congrès était plus spécialement consacré cette année aux effets de la sédentarité sur notre santé. Même si il est prouvé que le sport aide à baisser les risques de contracter un cancer, la pratique de celui-ci ne suffit pourtant pas à compenser les dangers de la position assise prolongée. Il faut donc, selon l’AICR, quotidiennement et tout au long de la journée, et ce surtout au bureau, bouger un maximum et éviter de rester trop longtemps assis sur sa chaise. Pour parvenir à ce constat, les chercheurs de l'institut Baker, en Australie, ont analysé 46 études médicales publiées entre 1996 et 2011 concernant le temps passé assis des patients. Ils ont ensuite mis en relation les données collectées avec le tour de hanches, la résistance à l'insuline et un marqueur de l'inflammation des participants. Ces trois facteurs sont en outre connus pour augmenter les risques de cancer.

De plus, selon les scientifiques de la Mayo Clinic, nous passons en moyenne chaque jour près de 60% de notre temps éveillé assis. Ce chiffre grimpe même à 75% pour les personnes travaillant dans un bureau. L’AICR a alors choisi d’édicter quelques petites recommandations pour ces dernières. L’institut conseille donc de faire une petite marche toutes les heures en faisant un petit tour dans les couloirs ou en passant un coup de téléphone en marchant. Il préconise également, si l’on veut parler à ses collègues, d’aller les voir directement plutôt que de leur envoyer un mail. Pour terminer, et même si ce n’est pas très poli, il est bon pour relancer la circulation sanguine et faire quelques étirements de mettre les jambes sur le bureau.

A noter que les chiffres cités ci-dessus sont basés sur des données récoltées auprès de citoyens américains, beaucoup plus sédentaires que les Français. Néanmoins, notre façon de vivre se rapproche de plus en plus de celle de nos amis d’outre-Atlantique. Il n'est donc pas interdit de penser que, dans le cas ou des chercheurs français décidaient d’effectuer le même genre d’étude, leurs résultats devraient être assez similaires à ceux de leurs homologues américains.

Alexandre Roux

(Source : Le Parisien)
Crédit photo : Digital Vision

VOIR AUSSI

Cancer du sein : boire de l’alcool augmente les risques de 15%
Un cancer sur cinq serait dû à l’alimentation
Cancer colorectal : l’aspirine réduit les risques
Cancer : vers un meilleur dépistage grâce à l’ADN