Journée mondiale de lutte contre le sida : Quel bilan pour le VIH ?

Journée mondiale de lutte contre le sida : Quel bilan pour le VIH ?
Journée mondiale de lutte contre le sida : Quel bilan pour le VIH ?
Le 1er décembre est désormais la date choisie pour célébrer la Journée mondiale de lutte contre le sida. Alors que la maladie concerne aujourd’hui 34 millions de personnes dans le monde, l'Onusida, l'OMS et l'Unicef rêvent qu'il n'y ait plus aucune nouvelle infection en 2015.
A lire aussi


Nous sommes aujourd’hui le 1er décembre, une date synonyme de Journée mondiale de lutte contre le sida. Et alors que les premiers cas ont été diagnostiqués en 1981, 30 ans plus tard, l’heure du bilan est venue. Dans une étude rédigée conjointement, l’OMS, l’Onusida et l’Unicef se félicitent « des progrès extraordinaires de la réponse du secteur de la santé face au VIH » et notent que grâce aux traitements existants, 700 000 séropositifs ont été sauvés en 2010.
Malgré tout, aujourd’hui, le virus touche 34 millions de personnes à travers le monde et depuis le début de l’épidémie, 28 millions de personnes sont mortes, dont 1,8 au cours de la seule année 2010. Enfin, l’an passé, 2,7 millions de nouvelles infections ont été recensées et ce sont chaque jour plus de 7 000 personnes qui sont nouvellement infectées par le VIH.
En France, une étude publiée fin novembre révélait que 40 000 personnes seraient porteuses du virus sans le savoir, contribuant ainsi à sa propagation. Malgré les campagnes de prévention, de communication et les politiques de santé publique, la maladie peine donc à régresser.

Objectif : zéro infection
Convaincue qu’il est possible d’enrayer la progression de la maladie, de faire en sorte que le nombre de personnes nouvellement infectées soit inférieur au nombre de personnes sous traitement, l’Onusida fixe des objectifs ambitieux pour les prochaines années. En effet dans un récent rapport, l’institution a ainsi dévoilé une stratégie novatrice : « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au sida ». Un idéal qui devra être atteint à l’horizon 2015. « Cette stratégie a été élaborée dans le cadre d’une large consultation, éclairée par les données les plus probantes et guidée par un impératif moral, atteindre l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en matière de VIH et les objectifs du Millénaire pour le développement », a souligné le directeur exécutif de l’Onusida, Michel Sidibé. « Il faut intensifier le rythme, l'action et l'engagement à l'échelle mondiale en vue d'y parvenir », précise-t-il.

Crédit photo : Unaids / Michel Sidibé en visite au Centre de santé José Macamo à Maputo, Adelaide et sa fille, née sans le VIH.

VOIR AUSSI

Sida : un espoir de guérison ?
Sida : un nouveau vaccin thérapeutique bientôt testé
Sida : recul de 19% des nouvelles infections depuis 10 ans
Condamné pour avoir sciemment transmis le VIH à sa femme