Pulvar : Chronique du Juste prix des lunettes d'Audrey

Pulvar : Chronique du Juste prix des lunettes d'Audrey
Pulvar : Chronique du Juste prix des lunettes d'Audrey
Dans cette photo : Audrey Pulvar
Le polémique autour des lunettes d'Audrey Pulvar, lancée par le magazine Technikart qui affirmait qu'elles valaient 12000 euros, n'en finit plus de s'éteindre puis de se rallumer. Aujourd'hui, Le Canard enchaîné jour aussi aux devinettes en annonçant un nouveau prix.
A lire aussi


"Mes lunettes ne valent pas 12000 euros, c'est du grand n'importe quoi", s'était insurgée Audrey Pulvar lorsque les twittos l'avaient tout d'abord interrogée sur le réseau social suite à l'article de Technikart paru en début de mois qui "révélait" le montant de ses précieuses montures. "Pas 12 000, 120 000", avait-elle alors répondu dans une pirouette. Silence de quelques jours...

Suite à ce début de mini-buzz, l'éditorialiste Bruno Roger-Petit avait écrit un article sur Leplus, l'espace contributif du Nouvel Observateur, dans lequel il reprenait l'information de Technikart. Intitulé "Audrey Pulvar et ses lunettes à 12.000 euros : naissance d'un symbole dévastateur", l'édito comparait les lunettes de la discorde avec la porsche de DSK : "un an de smic pour des lunettes, le prix interpelle", soulignait-il alors, ajoutant que "12.000 euros la paire de lunettes pour une journaliste de gauche, compagne d'un ministre socialiste qui combat pour sauver ce qui reste de classe ouvrière en France, ça la fiche mal...".

Pulvar avait alors immédiatement réagi sur Twitter, bataillant pour affirmer que ses lunettes ne coûtaient PAS 12000 euros, attisant ainsi plus encore la curiosité de ceux qui eussent pu passer à côté de cette info pas si importante au final. Le Juste prix des lunettes d'Audrey Pulvar, le buzz était lancé.
La journaliste avait précédemment révélé que ses lunettes venaient bien de la prestigieuse Maison Bonnet qui fournit Chirac, Yves Saint-Laurent ou Mitterrand, affiche des tarifs vagues allant de 600 à 30 000 euros la monture. Philippe Risoli es-tu là ? Parce que la fourchette est grande et qu'il allait falloir batailler sec pour tomber pile poil. "Pas 12000", c'était maigre comme info, Audrey. Les montures en écaille de tortue se situeraient, elles, entre 3000 et 30000 euros. Ouf, on s'approche...

"Vous savez quoi ? je fais ce que je veux de l'argent que je gagne !", concluait alors Pulvar, mettant fin à la récréation des journalistes frustrés qui retournèrent sagement à leurs papiers sur Ayrault. Sujet frivole qui n'"intéresse pas les français madame", pensez-vous ? Posté le 4 octobre dernier, l'édito de Bruno Roger-Petit a été lu à ce jour par... 450 000 personnes !

Ce matin, Le Canard Enchaîné est entré dans la danse en révélant que les lunettes d'Audrey valaient non pas 12000 madame, non pas 13000 mais bien 15000 euros !!! Ouahou, le Canard en plus, c'est un journal sérieux. Ils ont gagné Philippe ?
Ni une, ni deux, la vaillante myope a alors, dès mardi soir, foncé sur Twitter pour une nouvelle fois crier à la désinformation. Poussée dans ses retranchements, elle a alors révélé un indice de taille aux candidats du juste Prix : les lunettes n'auraient pas coûté le 1/5e du prix annoncé (par le Canard ? Par Technikart ?). Oula des maths... Après calcul, les lunettes d'Audrey auraient donc coûté en gros... 3000 euros.


Technikart a perdu alors ? Et Le Canard aussi ? Pulvar bluffe-t-elle ? Le Canard, vêxé qu'on attaque son sérieux journalistique, contre-attaquera-t-il en publiant la facture ? Vous le saurez dans le prochain épisode du Juste prix des lunettes d'Audrey Pulvar...

VOIR AUSSI

YSL, Chirac, Pulvar... : tout savoir sur les lunettes en écaille de tortue de la Maison Bonnet

Audrey Pulvar à couteaux tirés : elle répond sur D8 - Vidéo

Quand Audrey Pulvar donne des conseils de déontologie à Valérie Trierweiler