Les femmes rêvent-elles toutes de se prostituer ? (François Ozon)

Les femmes rêvent-elles toutes de se prostituer ? (François Ozon)
Les femmes rêvent-elles toutes de se prostituer ? (François Ozon)
Dans cette photo : François Ozon
Attaqué de toutes parts pour son sexisme latent, le Festival de Cannes persiste et signe après la déclaration de François Ozon, qui en remet une couche en affirmant que « beaucoup de femmes fantasment de se prostituer ». Debrief et débat…
A lire aussi

C’est dans le cadre de la présentation de son film « Jeune et jolie » que le cinéaste François Ozon a donné cette interview très remarquée au Hollywood Reporter. Interrogé sur son héroïne, une jeune étudiante qui décide de se prostituer par plaisir, Ozon développe son propos en affirmant crânement :


« Je pense que les femmes peuvent vraiment être connectées à cette fille, parce que beaucoup de femmes fantasment de se prostituer. Ce qui ne veut pas dire qu'elles le font, mais être payé pour une relation sexuelle est quelque chose de patent dans la sexualité féminine. »


Invité à développé cet étrange propos, voire à le nuancer, le réalisateur persiste et signe an ajoutant :


« Je pense que vouloir être un objet sexuel, être désiré, être utilisé, est quelque chose de très courant. C'est le genre de passivité que les femmes recherchent. »


Sur quelles études, chiffres ou critères cet étranger à la psychologie féminine s’est-il donc basé pour étayer sa théorie ? C’est simple, selon lui :


« C'est la réalité. Il suffit de parler avec plusieurs femmes, ou avec des psys, tout le monde sait ça. »

François Ozon palme d'or du connard 2013 ?

Tout d’abord passée inaperçue, cette sortie très provoc' (à dessein ?) a rapidement donné lieu à des réactions outrées. Laurence Rossignol, l’une des quatre porte-paroles du PS, a twitté :



Suivie dans ce sens par beaucoup de femmes, excédées qu’un homme se permette de parler en leur nom, de généraliser mais aussi de gloser sur un sujet aussi sensible, dès lors que l’âge moyen d'entrée dans la prostitution, fléau mondial, s’élève de nos jours à 13,5 ans



Quant aux Fémen, elles ont décerné avant l’heure à François Ozon la palme d’or du connard 2013.

59% des femmes rêvent d'être dominées... 62% de dominer leur partenaire

Quant à elles, les dernières études concernant le désir féminin n'étayent pas forcément les propos du cinéaste puisqu'elles font part de fantasmes de domination autant que de passivité de la part des femmes (65% désirant faire l'amour les yeux bandés, 65% désirant bander ceux de leur partenaire, 59% désirant s'ébattre en étant dominées et 62% en dominant leur partenaire, 39% à recevoir et 39% à donner la fessée..."*).


Qu’en pensez-vous ? Les propos de Ozon recèlent-ils malgré tout une part de vérité ?

A-t-il voulu jouer la provocation, à l’instar d’un Lars Von Trier qui « sympathisait un peu » avec Hitler, afin de faire le buzz sur la Croisette ?

Ou a-t-il au contraire proféré de nauséabonds propos qui exhument le fameux « toutes des putes (sauf maman » à l’heure où le combat pour le droit des femmes et la parité gagnait du terrain ?

* Etude Ifop parue le 3 janvier 2013

Dans l'actu