Carrie, la vengeance : une vidéo buzz terrifiante pour la sortie du film

Carrie, la vengeance : une vidéo buzz terrifiante pour la sortie du film
Carrie, la vengeance : une vidéo buzz terrifiante pour la sortie du film
Dans cette photo : Stephen King
Panique dans un café new-yorkais : une femme se met en colère et propulse comme par magie un homme contre un mur, à un mètre du sol. La vidéo, relayée sur le web, fait le buzz. Pas de panique : c'est évidemment un « fake », une publicité réalisé pour la promotion du film Carrie, adapté du roman de Stephen King.
A lire aussi
"Si on doit faire un film pour parler de la GPA, c'est notre histoire qu'il faut raconter"
News essentielles
"Si on doit faire un film pour parler de la GPA, c'est...


Voilà une publicité innovante : une vidéo montre une femme aux pouvoirs surnaturels (télékinétiques plus précisément) semer la panique dans un café new yorkais. Et pour cause : un homme peu courtois lui renverse son café dessus, éclaboussant son ordinateur au passage. Ni une, ni deux, elle le projette contre un mur, avant de le faire léviter, puis décroche tous les tableaux du mur. Les clients s’affolent. Ou plutôt les figurants : car il s'agit d'une vidéo promotionnelle destinée à créer le buzz pour la sortie prochaine du film Carrie, prévue pour le 18 octobre aux États-Unis.

D’ailleurs, la première partie de la vidéo montre les effets spéciaux utilisés pour créer ce trailer. L’homme qui renverse son café ? Un cascadeur professionnel. Les tables et les chaises qui bougent ? Elles sont télécommandées. Le mur est également faux. Les livres et les tableaux sont montés sur des ressorts : idéal pour donner une impression du mouvement spontané.

L’effet est réussi : les « véritables » clients qui entrent dans le café, et qui ne sont pas des figurants, sont tous effrayés par la colère de la femme. Une caméra cachée, puisque certains sortent même du café en prenant leurs jambes à leur cou. S'il faut regarder des films d'horreur pour mincir, cette situation quasi-réelle aura eu le mérite de leur faire brûler quelques calories.

>> Caméra cachée : le sexisme ordinaire filmé à la dérobée <<


Caméra caché : une femme aux super pouvoirs sème la panique dans un café

Dans l'actu