Sa mère biologique était la chauffeuse du bus scolaire

Sa mère biologique était la chauffeuse du bus scolaire
Sa mère biologique était la chauffeuse du bus scolaire
Pendant sept ans, une chauffeuse de bus britannique a conduit quasiment tous les matins sa fille à l'école sans le savoir. Des années plus tard, elle a découvert la vérité.
A lire aussi


En 1948 à Yorkshire, Freda Pickering 19 ans tombe enceinte à la suite d’une aventure avec un exilé croate. Leur histoire tourne court et Freda se retrouve seule, sans perspective d’engagement. Elle donne naissance à une petite fille, Carole, qu’elle choisit alors de confier à l’adoption. Carole est ainsi recueillie par un couple vivant à quelques kilomètres de là. Durant sa scolarité elle prend le bus scolaire quasiment tous les jours et ce pendant 7 ans, loin de se douter que c’est en réalité sa mère biologique qui le conduit. de la même façon, Freda est à mille lieux d'imaginer qu'elle transporte sa fille dans son véhicule. En 2005, soit 57 ans plus tard, Carole décide de partir à la recherche de sa mère. Après avoir retrouvé sa trace, elle lui envoie la lettre suivante : « Avant de commencer cette lecture, je vous suggère de vous faire une tasse de thé et de vous asseoir dans votre fauteuil le plus confortable. Non, pas de mauvaises nouvelles en vue, mais il se pourrait que l'information que je vais vous dévoiler vous surprenne et vous bouleverse... Je crois que vous êtes ma maman ».

« C’était tellement étrange d’entendre la voix de ma fille. »

Jamais Freda Pickering n’aurait jamais pensé recevoir une telle lettre : « Quand mon mari Ron est mort après 49 ans de mariage, je pensais que j'étais seule au monde. Dès que j'ai eu terminé sa lettre, j'ai pris le téléphone et je l'ai appelée. C'était tellement étrange d'entendre la voix de ma fille », confie-t-elle. Sans le savoir, Carole a côtoyé sa mère pendant des années : « Je n'avais aucune idée que la dame qui vérifiait ma carte de bus deux fois par jour était ma mère. C'était une surprise totale quand nous avons commencé à parler de notre passé, de mon école », déclare-t-elle. Quand elle voyait monter les enfants dans le bus, Freda a reconnu s’être demandée à plusieurs reprises ce qu’était devenu le bébé qu’elle avait abandonné quelques années plus tôt. Aujourd’hui, elle a retrouvé Carole mais aussi les deux enfants de cette dernière... et ses petits-enfants, une nouvelle famille avec qui elle rattrape le temps perdu.

Manon Adoue

VOIR AUSSI

Enfant : A quelle aide puis-je prétendre ?
Fin des adoptions en Russie pour les pays autorisant le mariage gay
GPA : une mère porteuse et un couple condamnés à 5000 euros d'amende
L'adoption affective, alternative solidaire à l'adoption classique