Carrefour : de la cocaïne dans les cakes en Argentine ?

Carrefour : de la cocaïne dans les cakes en Argentine ?
Carrefour : de la cocaïne dans les cakes en Argentine ?
En Argentine, des cakes vendus dans les magasins Carrefour mentionnaient sur leur étiquette la présence de 12 grammes de cocaïne. Malgré les excuses rapides de la chaîne de grande distribution et le retrait des produits, l'information a fait le tour des réseaux sociaux, déclenchant l'hilarité des internautes.
À lire aussi


Une erreur cocasse s'est glissée sur les étiquettes de produits alimentaires vendus par la chaîne française de distribution Carrefour. Ces dernières mentionnaient la présence de 12 grammes de cocaïne dans des cakes vendus en Argentine. Et malgré les excuses et explications du groupe français qui compte 500 magasins dans le pays, l'information s'est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Se disant victime d'une « plaisanterie de mauvais goût » d'un employé d'un de ses fournisseurs, l'enseigne a de son côté immédiatement annoncé qu'elle retirait de ses rayons tous les lots incriminés. « Depuis Carrefour Argentine nous souhaitons tranquilliser nos clients en leur assurant qu'il n'y a aucun composant étrange dans les cakes de marque Carrefour », a-t-elle également fait savoir.

« J'avais déjà vu des spacecakes avec de la marijuana, mais pas encore des cakes à la cocaïne »

Une mesure qui n'a pas empêché la chaîne d'information en continu C5N de reprendre l'information et de consacrer un quart d'heure à cette mauvaise blague, le présentateur ne boudant pas son plaisir à montrer l'un de ces cakes si particulier à la caméra. « J'avais déjà vu des spacecakes avec de la marijuana, mais pas encore des cakes à la cocaïne », a-t-il ainsi ironisé.

Sur Twitter aussi, les internautes ont largement repris et railler la mésaventure de Carrefour. « Si tu as acheté un cake affichant 12 g de cocaïne, et s'il n'y en a pas, Carrefour devrait t'indemniser pour vente frauduleuse », a pour sa part commenté part Daniel Litovsky sur le réseau social, tandis que d'autres utilisateurs voulaient surtout savoir où ils pouvaient encore se procurer l'un de ces fameux cakes.

Dans l'actu