L'émission pour tous : les Femen, « un mouvement de connes » selon Arnaud Demanche - en vidéo

L'émission pour tous : les Femen, « un mouvement de connes » selon Arnaud Demanche - en vidéo
L'émission pour tous : les Femen, « un mouvement de connes » selon Arnaud Demanche - en vidéo
Sur le plateau de « L’émission pour tous », sur France, Arnaud Demanche a assimilé les Femen à un « mouvement de connes », devant l’invitée, Amina Sboui, ancienne militante de l’organisation féministe, jeudi 13 mars. Le chroniqueur a de suite été sèchement critiqué et recadré par Laurent Ruquier.
A lire aussi
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le métro pour dénoncer le harcèlement sexuel
News essentielles
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le...


« Vous êtes rentrée dans le mouvement des Femen, vous en êtes sortie, vous y revenez un petit peu. On ne connaît pas très bien votre position par rapport à ce mouvement qui est un mouvement... Je suis désolé, je vais être un peu radical, mais je trouve que c'est un mouvement de connes qui sont hyper étroites d'esprit ». Les propos sont signés du chroniqueur de « L’Emission pour tous », Arnaud Demanche, à l’égard d’Amina Sboui, une jeune tunisienne de 19 ans, ancienne militante de l’organisation féministe des Femen.

Les Femen « un mouvement de connes »?

Le chroniqueur de « L’Emission pour tous » tente d’expliquer son propos : « Je ne comprends pas votre combat, je vous sens entre deux trucs. C’est un mouvement qui, par exemple, reprend tous les codes de la religion en les énonçant, avec une espèce de ferveur, en attaquant des lieux de cultes ». « Je respecte votre combat, mais c’est la manière dont les Femen le véhicule qui me parait sidérant », ajoute le chroniqueur. Les propos d’Arnaud Demanche vont immédiatement être repris par Laurent Ruquier, qui se permet même de recadrer à plusieurs reprises le chroniqueur. « C’est vous qui passez pour un con » ou encore, « Arnaud, on vous a entendu et peut-être un peu trop» avant de conclure : « quand on respecte, on ne traite pas les gens de connes ».