Knight Rider : la série K2000 diffusée sur NRJ12

Knight Rider : la série K2000 diffusée sur NRJ12
Knight Rider : la série K2000 diffusée sur NRJ12
Dans cette photo : David Hasselhoff
Des années 1980 à la première décennie de l’an 2000, il y a un pas que Kitt franchit allégrement. La reprise de la série culte – intitulée « Knight Rider : le retour de K 2000 » – débarque sur NRJ12 dès le 16 avril. Profitez-en bien, il n’y aura qu’une saison…
A lire aussi
Les femmes seraient diagnostiquées plus tardivement que les hommes
News essentielles
Les femmes seraient diagnostiquées plus tardivement que...


« C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures ». Telle est la phrase préférée actuellement des studios hollywoodiens et autres producteurs de séries. « Prequel », « reboot », « remake », « suite » sont les mots les plus à la mode du côté du 7e art et du petit écran. Ainsi, dans cet éternel recommencement, qui vient pointer le bout de son capot et ce, 28 ans après avoir été remisée au garage ? K-2000 en personne, la meilleure amie de David Hasselhoff (enfin, avant qu’il jette son dévolu sur Pamela Anderson… ), caisse qui cause et conduit toute seule comme une grande. Prouesse, il est vrai, un peu has-been en 2014… Mais peu importe, demeure le souffle de l’aventure automobile toujours aussi vivace et le fait aussi que la série des années 1980 a été archi multi-rediffusées dans le monde entier. Bref, tout le monde connaît le personnage de Michael Knight et aurait été, selon les espoirs des producteurs, prêt à rempiler pour un tour de piste.

Kitt version 2008 ? une Ford Shelby GT500KR Mustang

Et comment svp ? En créant tout bêtement le personnage de Mike Traceur, joué par Justin Bruening, le fils caché de Michael Knight. Rejoignant la célèbre fondation du paternel, le rejeton récupère lui aussi une bagnole des plus bavardes et qui aussi s’appelle Kitt. Ce qui tombe plutôt bien. Seule différence, mais elle est notable, ce n’est plus une Pontiac Firebird en vedette, mais une Ford Shelby GT500KR Mustang. Et là, on perd sacrément en style… La preuve, les téléspectateurs américains n’ont pas suivi et la suite, lancée en 2008, n’est pas allée plus loin qu’une saison. Une panne sèche qui n’a pas effrayé NRJ 12 (chaîne au demeurant qui n'a pas peur de grand-chose…), diffuseur à partir du 16 avril du téléfilm de 90 minutes et des 17 épisodes qui ont suivi.