Carla Bruni évoque de son coup de foudre pour Nicolas Sarkozy à la télévision américaine

Carla Bruni évoque de son coup de foudre pour Nicolas Sarkozy à la télévision américaine
Carla Bruni évoque de son coup de foudre pour Nicolas Sarkozy à la télévision américaine
Dans cette photo : Carla Bruni-Sarkozy
En tournée aux États-Unis pour faire la promotion de son dernier album « Little French Songs », Carla Bruni-Sarkozy a fait un arrêt sur le plateau du « Ellen DeGeneres Show » pour répondre aux questions de la très populaire humoriste et animatrice de télévision. L'occasion pour l'ex-première dame d'évoquer sa rencontre et son « coup de foudre » pour Nicolas Sarkozy.
A lire aussi


En mars dernier, on apprenait que Carla Bruni-Sarkozy avait été contactée par la très populaire Ellen DeGeneres pour participer à son « Ellen DeGeneres Show ». En tournée aux États-Unis pour défendre son dernier album « Little French Songs », l'ex-première dame a accepté l'invitation de l'humoriste et animatrice américaine et s'est rendue cette semaine sur le plateau de son talk-show. L'occasion pour l'ancien mannequin d'évoquer sa rencontre avec l'ex-président de la République, lors d'un dîner chez un ami commun. « C'était un blind-date, il (Nicolas Sarkozy, ndlr.) venait de divorcer ce qui est très étrange pour un président. J'étais célibataire depuis un an et quand notre ami commun m'a annoncé qu'il invitait Nicolas Sarkozy, j'ai dit :"Pourquoi pas ?" », raconte-t-elle avant de confier avoir eu un véritable « coup de foudre » pour l'homme politique ; un sentiment qui était réciproque à l'en croire. « Nous nous sommes rencontré à ce dîner et sommes repartis ensemble. C'était le 30 novembre, et nous nous sommes mariés le 2 février ! », a-t-elle encore ajouter.

« En tant que femme, je ne souhaite que Nicolas Sarkozy brigue un nouveau mandat »

À noter que Carla Bruni-Sarkozy a également profité de l'occasion pour aborder le thème d'une possible candidature de Nicolas Sarkozy lors de la présidentielle de 2017. Une éventualité qui ne l'enchante guère. Elle a en effet fait savoir qu'« en tant que femme », elle ne souhaitait pas que son mari brigue une nouvelle fois l'Élysée mais qu'« en tant que citoyenne », elle pensait le contraire. «Je veux qu'il soit heureux et je prends soin de mon pays», a-t-elle conclut.