Salut les Terriens : Véronique Genest, ses 5 plus gros dérapages

Salut les Terriens : Véronique Genest, ses 5 plus gros dérapages
Salut les Terriens : Véronique Genest, ses 5 plus gros dérapages
Dans cette photo : Véronique Genest
Véronique Genest est l’invitée de l’émission « Salut les Terriens », diffusée ce samedi 31 mai sur Canal Plus. L’ancienne actrice de « Julie Lescaut » évoquera la sortie de son livre « 22, v’la Julie », et l’actualité, notamment suite à ses propos qui ont fait souvent la polémique.
A lire aussi


1 - « Toubab (Babtou) signifie blanc. Bou niul qui est noir. Pourquoi l'un est une insulte et l'autre pas ? #déliredebabtou ». Sur Twitter, la comédienne se fend d’un tweet qui sera considéré comme raciste. Véronique Genest répondra de ses accusations sur le plateau du « Grand Journal ». Elle affirme que « C’est un buzz qui n’existe pas. Je répondais à quelqu’un qui m’insultait en me traitant de 'sale rousse'. Le racisme est quelque chose de condamnable. C’est un buzz mensonger […]Il y en a toujours eu [du racisme], tout le monde est le raciste de quelqu’un ».

Les cinq dérapages de Véronique Genest

2 - « L'Islam est dangereux pour la démocratie et en fait la démonstration tous les jours... ». Après ce post sur Twitter, de nombreux internautes vont s’indigner dont Mathieu Kassovitz, qui reTwittera le message de la comédienne précédé de la mention « Niveau zéro ».

3 - « Islamophobe, c’est la peur de l’islam. Alors peut être effectivement que je suis islamophobe. Je fais mon coming-out, je suis, comme beaucoup de Français, islamophobe ». Cette déclaration était faite par Véronique Genest pour se justifier de ses propos précédents sur Twitter dans l'émission de Jean Marc Morandini.

4 - « J'ai dit "Si phobie veut dire peur alors oui j'ai peur." Cela ne veut il pas dire qu'on aimerait être rassuré? », expliquera t-elle ensuite pour justifier ses propos tenus à la télévision.

5 - « Moi, je hais le Front National. Je hais les antisémites. Je ne supporte pas. Vous rigolez ! Je suis prête à me lever et à prendre les armes, moi. Vous ne me connaissez pas ! Vraiment, les gens ne me connaissent pas ! ». Invitée sur le plateau de « C’est quoi ce boucan », sur France 4, elle répond cette phrase lorsqu’on lui a demandé si elle soutenait le Front National.