Coupe du monde : quand RMC Sport verse dans la caricature raciste

Coupe du monde : quand RMC Sport verse dans la caricature raciste
Coupe du monde : quand RMC Sport verse dans la caricature raciste
La Coupe du monde de football, l'opportunité de rapprocher les peuples et de combattre les préjugés ? Visiblement, pas chez RMC Sport où chroniqueurs et animateurs se prennent les pieds dans la farce xénophobe. Des Algériens qualifiés d'« Al-Qaidos » et de « couscous-merguos » sur les ondes de la radio, le 16 juin dernier, la mauvaise blague suscite l'ire de nombreux auditeurs sur les réseaux sociaux.
A lire aussi
Coupe du Monde : une vidéo sexiste des supporters brésiliens fait scandale
News essentielles
Coupe du Monde : une vidéo sexiste des supporters...

Près de 24 heures que l'émission Intégrale RMC Brésil, présentée par Gilbert Brisbois et Daniel Riolo, suscite une vive polémique, notamment sur les réseaux sociaux. Ce 16 juin, aux alentours de 20H30, Julien Cazarre s'est lancé, pour sa chronique quotidienne intitulée « Le Journaldinho », dans un jeu périlleux : affubler de surnoms se terminant en « os » certaines équipes présentes au Mondial, sobriquets censés amuser la galerie en faisant la part belle aux lieux communs. La litanie débute cahin-caha sous le signe du second degré un peu poussif et énumère autant de préjugés sur la France, l'Équateur, le Mexique ou encore l'Angleterre. Un humour qui, s'il n'est pas très délicat, n'est pas bien méchant et du moins, évite de reprendre des poncifs foncièrement racistes.

Algérie et Nigeria, « Al-Qaidos » et autres « kidnapperos »

Les choses se corsent néanmoins lorsque Julien Cazarre aborde le cas de la Roumanie, du Nigeria et surtout de l'Algérie. « Les Italiens, alors t'as les pâtes bolognos, les mozarellos, les voleurs de poulos, les corléonos, ou les truquéros ». Et Daniel Riolo (auteur d'un livre récent intitulé Racaille football Club, ndlr) de réagir avec un plaisir non feint : « les voleurs de poulos, c'est pour les Roumains on avait dit ». Encouragé par cette subtile répartie, le trublion enchaîne sur le Nigeria en faisant une allusion directe aux actes terroristes de Boko Haram, «  les kidnapperos, planquez vos gossos ! » et enfin place une ultime banderille sur l'Algérie, adversaire de la Belgique le lendemain. Là, la frontière est franchie, puisque les Algériens sont caricaturés en « couscous-merguos » et puis, surtout, en « Al-Qaidos ». Ce qui, au passage, stigmatise une nation entière comme un pays fondamentaliste et terroriste.

« Là on n'est plus dans l'humour », pour Beur FM

Une tirade clairement xénophobe, aux yeux d'Abdelkrim Branine, le rédacteur en chef de Beur FM, le premier média à s'être alarmé de tels propos. Interviewé par Terrafemina, ce dernier dit ne pas se formaliser du caractère « potache » de l'émission mais qualifie d'« hallucinants » et « complètement scandaleux » les plaisanteries concernant le Nigeria et l'Algérie. « Là on n'est plus dans l'humour » assène-t-il.



Pas de déclaration, en revanche, du côté de RMC Sport injoignable malgré nos nombreux appels ce 17 juin. Un silence néanmoins troublé par les multiples réactions d'indignation postées sur Twitter.



Une séquence qui n'est depuis plus en écoute via les podcasts du site de RMC. Chose étonnante, puisque que sur les dix heures d'émissions consacrées au Mondial, ce lundi 16 juin, seule l'heure incriminée – entre 20h et 21h – n'est pas disponible au téléchargement. Cette capture d'écran ci-dessous en atteste. De là à penser que RMC Sport n'assume pas vraiment les calembours très limites de ses joyeux lurons… La direction de la radio n'a, pour l'instant, fait aucun commentaire.