Enfoirés 2015 : Jean-Louis Aubert reconnaît la maladresse mais défend la chanson

Enfoirés 2015 : Jean-Louis Aubert reconnaît la maladresse mais défend la chanson
Enfoirés 2015 : Jean-Louis Aubert reconnaît la maladresse mais défend la chanson
Dans cette photo : Jean-Louis Aubert
C’est le flop pour la nouvelle chanson des Enfoirés « Toute la vie ». Depuis deux jours, le clip et les paroles de Jean-Jacques Goldman créent la polémique. Jean-Louis Aubert se défend d’une chanson « réactionnaire » mais reconnaît une certaine maladresse.
A lire aussi

Avant leur spectacle annuel diffusé le 13 mars prochain sur TF1, les Enfoirés sont la cible de nombreuses critiques concernant leur dernière chanson intitulée « Toute la vie ». Les paroles écrites par Jean-Jacques Goldman sont jugées « anti-jeunes », et chantées par des « vieux cons réacs ». L’intéressé a même dû s’expliquer dans un communiqué : « C'est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l'état du monde qu'ils leur laissent : pollution, chômage, violence, dette, misère (c'est un sujet qui n'est pas si fréquent...). Les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu'ils feront mieux. Le fait que la jeunesse nous demande des comptes me semble la moindre des choses. Le fait que la chanson se termine en faisant confiance à l'avenir aussi », déclare Jean-Jacques Goldman.

Jean-Louis Aubert relativise sur une chanson « paternaliste »

De son côté, l’ex-membre du groupe Téléphone, Jean-Louis Aubert défend l’intention de la chanson : « C’est pas réactionnaire mais très paternaliste. Pour moi, c’est un détail, ça passera », déclare-t-il à Europe 1. Néanmoins, le chanteur s’étonne de la mise en scène du clip vidéo, « ce qui est un peu curieux, c’est qu’il y a des gens qui pourraient largement être mes enfants qui chantent du côté des vieux ». Il ajoute « c’est juste une manière de dire, plus ou moins élégamment, ‘vas-y fonce, c’est ta vie’ ». Et de préciser « ce que m’a appris Goldman, c’est que quelque fois, on se retrouve à chanter des niaiseries mais ce n’est pas plus grave que ça ».

« Moi, je ne pourrai pas chanter ça »

Si le chanteur préfère relativiser, il avoue ne pas vouloir chanter cette chanson avec ses collègues. « Moi, je ne pourrai pas chanter ça. Je ne l’ai pas chanté d’ailleurs, sur le clip, c’est du play back. Mais je pense qu’il y a des choses vachement plus graves. Comme disait Barbara : ‘des gens qui ont des idées, il y en a beaucoup mais des gens qui les réalisent, il y en a peu’. C’est peut-être un peu le sens de cette chanson ».

À propos
Jean-Louis Aubert