USA : Todd Akin désavoué par les républicains après ses propos sur le viol

USA : Todd Akin désavoué par les républicains après ses propos sur le viol
USA : Todd Akin désavoué par les républicains après ses propos sur le viol
Dans cette photo : Barack Obama
Le candidat républicain au Sénat Todd Akin avait provoqué de vives réactions en déclarant la semaine dernière qu'une femme tombait rarement enceinte après un vrai viol. Il s'est depuis excusé, mais le parti républicain, Mitt Romney en tête, lui a demandé de retirer sa candidature au Sénat.
A lire aussi


La course au Sénat s’avère beaucoup plus difficile que prévue pour Todd Akin, le candidat républicain du Missouri. Suite au scandale causé par une interview télévisée, dans laquelle, en réponse à une question sur l'avortement, il affirmait qu’il était très rare qu’une femme tombe enceinte après un « vrai viol », le camp républicain l’a sommé de retirer sa candidature de sénateur pour les élections de novembre. Akin, qui avait jusque mardi pour s’exécuter, a refusé de céder et reste toujours en lice.

Mitt Romney a lui-même désavoué Akin, qualifiant hier dans un communiqué ses propos d’ « offensants et erronés », ajoutant : « Les habitants du Missouri lui conseillent de se retirer, et je pense qu’il devrait suivre leur avis ». Ce scandale est plutôt malvenu pour le candidat républicain à la présidentielle, car la question de l’avortement reste très sensible aux États-Unis. Alors qu’il a tenté d’éviter le sujet au possible en centrant sa campagne sur l’économie, le thème est revenu au centre du débat, posant notamment la question de l’interruption de grossesse en cas de viol.

Todd Akin a multiplié les excuses, et il a notamment diffusé une vidéo dans laquelle il reconnaît son erreur, admettant qu’une femme peut tout à fait tomber enceinte des suites d’un viol. Il sera, quoi qu’il en soit, candidat face à la sénatrice démocrate sortante, Claire McCaskill, lors des élections de novembre qui renouvelleront un tiers du Sénat. Mais la polémique actuelle le désavantage grandement et il pourrait bien y perdre sa place, empêchant ainsi le parti républicain d’obtenir la majorité à la Chambre haute. Ce dernier a rayé Akin de ses listes, le privant des 5 millions de dollars de fonds destinés à sa campagne.

Dans le même temps, le parti vient d’adopter son programme électoral complet, en vue de la convention républicaine de Tampa, en Floride, qui verra Mitt Romney officiellement intronisé candidat à la présidentielle ; au programme figure en bonne et due forme l’interdiction de l’avortement, y compris en cas de viol.

Todd Akin présente ses excuses – voir la vidéo :



Source : europe1.fr
Crédit photo : AP/ CBS News

VOIR AUSSI

USA : Barack Obama répond à Todd Akin sur le « vrai viol »
USA 2012 : Romney contre-attaque sur les droits des femmes
USA 2012 : Rock the slut vote, aux urnes les salopes !

Plus d'actu sur : Présidentielle américaine

Obama réélu : "Va-t-il savoir mettre la pression sur les républicains ?"
Etats-Unis : Tammy Baldwin, première sénatrice lesbienne au Congrès
Couples homosexuels : Obama répond à la lettre d'une fillette qui a deux pères