Nelson Mandela : une icône planétaire, un père indisponible

Nelson Mandela : une icône planétaire, un père indisponible
Nelson Mandela : une icône planétaire, un père indisponible
Dans cette photo : Nelson Mandela
Alors qu'il est toujours hospitalisé à Pretoria, Nelson Mandela fête aujourd'hui ses 95 ans. Un événement privé mais qui, comme chaque épisode de la vie de ce héros de la lutte contre l'apartheid, a pris depuis plusieurs années une dimension internationale. Et sa famille dans tout ça ?
A lire aussi
Père et fils dansent sur "La Reine des Neiges" : les internautes fondent
News essentielles
Père et fils dansent sur "La Reine des Neiges" : les...


Hospitalisé depuis le 8 juin à Pretoria (Afrique du Sud) pour une infection pulmonaire, Nelson Mandela fête aujourd’hui ses 95 ans. Une journée particulière pour ses proches - d’autant que son état de santé « s’améliore régulièrement » -, mais aussi pour tout un peuple. En effet, chaque épisode de la vie de l’ancien président sud-africain a toujours dépassé la sphère du privé, au détriment parfois de sa famille.

« Mon père n’était jamais vraiment là »

D’ailleurs, Makaziwe Mandela, l’une des filles de Nelson Mandela, n’a jamais caché ce sentiment d’abandon. Récemment, elle confiait encore à la presse locale : « Quand j’étais enfant, mon père était toujours présent, mais il n’était jamais vraiment là. En tout cas, il n’a jamais été disponible pour nous. » Zindzi et Zenami n’ont, elles non plus, jamais vraiment connu leur père, emprisonné quand elles n’avaient pas encore cinq ans. « On nous l’a toujours un peu volé notre grand-père. Pour devenir l’icône mondiale qu’il est aujourd’hui, il s’est quasiment isolé de sa propre famille », expliquait quant à lui, au Figaro, Mandla Mandela, le petit-fils de Madiba, alors que ce dernier était encore en activité.

Dans son autobiographie, Un long chemin vers la liberté, le leader charismatique raconte ses sacrifices délibérés et successifs et son choix de privilégier sa vie publique à ses responsabilités familiales. Et si les membres du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir en Afrique du Sud depuis 1994, considèrent que Nelson Mandela « appartient au parti auquel il a donné vie », ce n’est pas un hasard. « Mandela n’appartient à personne, mais à tous », note aujourd’hui lefigaro.fr qui rappelle au passage qu’un sondage datant de la fin des années 1990 faisait du héros de la lutte contre l’apartheid « la marque déposée la plus populaire au monde », juste derrière Coca-Cola.  

Un anniversaire fêté mondialement

Plus qu’un chef de famille, une marque donc, dont l’anniversaire est fêté mondialement depuis plusieurs années. Par exemple, à l'occasion des 70 ans de celui qui était alors le plus célèbre prisonnier politique de la planète, un concert géant avait été organisé à Londres. De nombreuses stars internationales s’étaient succédées sur la scène du stade de Wembley pour ce « Nelson Mandela  70th birthday tribute » qui, retransmis dans 67 pays, avait réalisé une audience totale de 600 millions de téléspectateurs.

Depuis, le 18 juillet est devenu le « Mandela Day », sous l’initiative de l’Afrique du Sud d’abord, avant que l’ONU n’emboîte le pas du pays et n’institutionnalise définitivement cette date dans le monde entier, en 2010. Ainsi, pour la troisième année consécutive, dans le cadre de la « Journée internationale Nelson Mandela » et en mémoire des 67 années que l’ancien chef d’État a consacré à sa lutte pour la liberté, la justice sociale et la paix, chaque citoyen du monde est appelé à offrir 67 minutes de son temps à une action caritative.

VOIR AUSSI

Jackie Kennedy : Charles de Gaulle est « méchant », les Français « égoïstes »
Aung San Suu Kyi : « je n'ai pas fait de sacrifices, j'ai fait des choix »
Barack Obama : sa victoire bat tous les records sur Facebook et Twitter