Sandip Verma, la ministre qui veut féminiser le gouvernement anglais

Sandip Verma, la ministre qui veut féminiser le gouvernement anglais
Sandip Verma, la ministre qui veut féminiser le gouvernement anglais
Dans cette photo : David Cameron
En Grande-Bretagne, les femmes politiques doivent travailler dur pour « être vues et remarquées ». C’est ainsi que Sandip Verma, la ministre chargée de l’énergie a décrit, dans « The Guardian », la place des femmes ajoutant que David Cameron avaient « absolument » besoin qu’elles soient plus nombreuses.
A lire aussi


Quelques jours après que le député britannique conservateur Alan Duncan a mis en garde le Premier ministre David Cameron contre la tentation de recruter des femmes pour la seule valeur symbolique d’un tel choix, The Guardian publie un article dans lequel la ministre déléguée chargée de l’énergie décrit la place des femmes dans le gouvernement britannique. Sandip Verma y explique que dans le microcosme de Westminster où chacun « tape du poing sur la table », les femmes doivent travailler dur « pour être vues et remarquées ». Persuadée que David Cameron a « absolument » besoin de plus de femmes dans son gouvernement, elle l’invite à créer « un paysage politique plus diversifié » qu’auparavant.

Selon l’élue, le gouvernement britannique, qui compte des « femmes fabuleuses » dans ses rangs, gagnerait à se féminiser davantage. Mais, à l’en croire, son fonctionnement même, qui ajouterait des barrières et des défis importants, serait un frein à cette féminisation. « Je ne suis partisane ni de la méthode qui consiste à taper du poing sur la table ni de l’affrontement politique, et je pense que ces comportements contribuent à évincer beaucoup de femmes », estime Sandip Verma. Et d’ajouter : « Je n’apprécie pas de devoir lever le ton pour me faire entendre et je pense que c’est le cas de la plupart des gens. Nous passons notre vie à dire à nos enfants de ne pas agir ainsi mais dès lors que nous devenons adultes, que nous entrons en politique, nous devons nous comporter de cette manière ».

La ministre de l’Énergie s’est exprimée en marge d’un événement sur la place des femmes dans l’industrie écologique, au cours duquel elle a fait part des similitudes entre les défis rencontrés par  les femmes dans le monde de l’entreprise et en politique. Elle a ainsi invité les grandes entreprises, entre autres, à instaurer des horaires flexibles d’autant que les nouvelles technologies permettent aujourd’hui de travailler à domicile et à n’importe quelle heure. Enfin, Sandip Verma a encouragé les femmes à prendre plus de risques dans leur vie professionnelle, à ne pas craindre l’échec et à cesser de rechercher la perfection. Prenant l’exemple de son expérience personnelle, elle a confié que gérer une vie de famille tout en créant son entreprise lui avait permis de réaliser que pour réussir, il fallait faire des compromis sur la gestion des tâches ménagères.

VOIR AUSSI

Famille-travail : les astuces pour concilier vie privée et vie pro
Vie privée-vie pro : 69% des Françaises actives pensent qu'elles peuvent tout combiner
« Être une mère de famille qui travaille, c'est Koh Lanta en pire ! »

Dans l'actu