Kosovo : une femme de la Police élue présidente par le parlement

Kosovo : une femme de la Police élue présidente par le parlement
Kosovo : une femme de la Police élue présidente par le parlement
Dans cette photo : Police
Atifete Jahjaga, général de police de 36 ans, a été élue jeudi présidente du Kosovo par le parlement. Une élection organisée pour sortir le pays de la crise politique provoquée par l’invalidation de l’élection du précédent président.
A lire aussi
A quand une femme présidente de l'Assemblée nationale ?
News essentielles
A quand une femme présidente de l'Assemblée nationale ?

Par 80 voix contre 100, cette femme de 36 ans a été projetée sur la scène politique. Inconnue du grand public jusqu’à hier, Mme Atifete Jahjaga vient d’être élue présidente du Kosovo par le parlement.
Depuis l’invalidation par le conseil constitutionnel du président désigné il y a un mois par les députés, le pays traversait une grave crise politique qui risquait d’aboutir à la dissolution de l’assemblée législative élue en décembre dernier. La coalition au pouvoir et le principal parti de l’opposition s’étaient entendus mercredi sur la candidature de la chef adjointe de la Police. « Jusqu'à hier, je ne songeais même pas à prendre une haute position politique, mais j'étais prête à servir mon pays », a-t-elle déclaré. Cette brune élancée a fait des études de droit à l'université de Pristina et a poursuivi sa formation aux Etats-Unis auprès du FBI et du département américain de la Justice.
Mariée sans enfants, Mme Jahjaga tâchera d’asseoir l’existence internationale du Kosovo, dont l’indépendance est actuellement reconnue par 75 pays – dont la France et les Etats-Unis-, tandis que la Serbie s’y refuse toujours. Cependant la présidente ne disposera que d’un très court mandat pour œuvrer dans ce sens : les députés ont prévu d’instaurer avant la fin de l’année une élection présidentielle au suffrage universel direct.

VOIR AUSSI

Afghanistan : l'armée américaine cherche le soutien des femmes
Le procès de Silvio Berlusconi reporté au 31 mai
Haïti : Michel Martelly élu président