Hausse des prix alimentaires : la Banque mondiale s'alarme

Hausse des prix alimentaires : la Banque mondiale s'alarme
Hausse des prix alimentaires : la Banque mondiale s'alarme
Le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick s'est inquiété lors d'une conférence de presse à Washington, de l'augmentation des prix de l'alimentaire, parvenus selon lui à "la zone dangereuse" : les prix sont hauts et les stocks de matières premières sont bas.
A lire aussi

Il y a deux mois, la Banque mondiale annonçait que 44 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Hier, lors d'une conférence de presse à Washington ouvrant les réunions de printemps entre le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale, Robert Zoellick s'est alarmé de la hausse des prix alimentaires mondiaux.
"Les prix alimentaires sont supérieurs de 36 % à ce qu'ils étaient il y a un an et restent proches de leur pic de 2008" a expliqué le président de la Banque mondiale.
D'après Robert Zoellick, une augmentation supplémentaire de 10% des prix alimentaires entraînerait 10 millions de personnes en plus sous le seuil de l'extrême pauvreté.
Le président de la Banque mondiale a donc appelé le G20, présidé par la France, à prendre des mesures pour contrôler les prix de l'alimentaire. Il souhaite également que les pays pratiquant un embargo sur leurs exportations de produits alimentaires, fournissent malgré tout les organisations humanitaires, comme le programme alimentaire mondial.

(Source: le monde.fr)

Géraldine Bachmann

VOIR AUSSI

44 millions de personnes en plus sous le seuil de l’extrême pauvreté
Hausse des prix sur certains produits alimentaires en 2011
Les femmes, premières victimes de la pauvreté
La pauvreté fragilise les familles monoparentales