Scarlett Johansson : "Critiquer Woody Allen est irresponsable"

Scarlett Johansson : "Critiquer Woody Allen est irresponsable"
Scarlett Johansson : "Critiquer Woody Allen est irresponsable"
Dans cette photo : Scarlett Johansson
Dans un entretien accordé au « Guardian » à l'occasion de la sortie d' « Under the Skin », Scarlett Johansson est revenue sur les accusations d'agression sexuelle portées contre Woody Allen par sa fille adoptive. Interpellée par Dylan dans sa lettre ouverte, Scarlett Johansson a jugé que la mêler à des histoires de famille est clairement « irresponsable ».
A lire aussi


Le 1er février dernier, Dylan Farrow, 28 ans, publiait une lettre ouverte sur un blog hébergé par le New York Times. La fille adoptive de Mia Farrow et de Woody Allen y accusait ce dernier d'agression sexuelle et racontait, en détails, sur les faits qui se sont déroulés dans la maison familiale. « Vous devriez savoir que lorsque j'avais sept ans, Woody Allen m'a pris par la main et m'a conduit dans un grenier sombre aux allures de placer au deuxième étage de notre maison. Il m'a dit de m'allonger sur le ventre et de jouer avec le train électrique de mon frère. Puis il m'a agressée sexuellement », écrit Dylan Farrow, avant de poursuivre un peu plus loin : « Qu'auriez-vous fait si ça avait été votre enfant, Cate Blanchett ? Louis CK ? Alec Baldwin ? Qu'auriez-vous fait si ça avait été vous, Emma Stone ? Ou vous, Scarlett Johansson ? Vous me connaissiez quand j'étais une petite fille, Diane Keaton. M'avez-vous oubliée ? Woody Allen est le témoignage vivant de la façon dont notre société traite les victimes d'agression et de violence sexuelles. »

>> Peut-on douter de la parole de Dylan Farrow parce que l'on aime les films de Woody Allen ? <<

« Ce qu'a fait Dylan Farrow est irresponsable »

Directement interpellée par Dylan Farrow, Scarlett Johansson sort aujourd'hui de son silence. La pulpeuse actrice, qui a tourné à trois reprises sous la direction du réalisateur new-yorkais (Match Point, Scoop et Vicky Cristina Barcelona), est revenue dans The Guardian sur les accusations qui pèsent contre Woody Allen. À la question du journaliste : « Comment avez-vous réagi au fait d'être citée dans la lettre de Dylan Farrow ? », Scarlett Johansson a une réponse plutôt inhabituelle. Loin de prendre fait et cause pour la jeune femme, l'actrice a déclaré : « Je pense que c'est irresponsable de prendre un tas d'acteurs qui auront une alerte Google et de jeter soudainement leur nom au cœur d'une situation qu'aucun d'entre eux ne pourrait commenter en connaissance de cause. Pour moi, c'est particulièrement irresponsable. »

Et de poursuivre, lorsque The Guardian la questionne sur l'impact que ces révélations pourraient avoir sur sa relation avec Woody Allen : « Je ne sais rien à ce sujet. Il serait ridicule pour moi d'avancer la moindre hypothèse, dans un sens comme dans l'autre. »

Et lorsque l'on lui demande si ces accusations d'agression sexuelle sur sa fille adoptive mineure pourraient entacher la carrière de Woody Allen, Scarlett Johansson tente une nouvelle fois l'esquive : « Je ne suis pas au courant d'un éventuel retour de bâton [contre Woody Allen]. Je pense qu'il va continuer à parler de ce qu'il connaît de la situation, et je suis sûre que les autres personnes impliquées ont leur propre expérience à ce sujet. Ce n'est pas comme si quelqu'un avait été poursuivi ou reconnu coupable de quelque chose et qu'on l'on pouvait alors dire : « Je ne soutiens pas ce style de vie ou quoi que ce soit. » Je veux dire, tout est une question de conjoncture. »